Alberto Puig, l'homme qui aurait murmuré Miller aux oreilles du HRC

Diplomatiquement, lorsque l’on passe de la lumière du box du HRC pour glisser vers des projets certes importants mais qui vous mettent dans l’ombre, on ne dit pas que vous êtes mis au placard. On dit que vos très hautes compétences vont être utiles ailleurs. Comme pour la mise en place de la Shell Advance Asia Talent Cup. Pendant ce temps, Livio Suppo et Shuheï Nakamoto ont fait tourner la boutique et Dani Pedrosa a poursuivi son chemin sans connaître pour autant le succès en championnat qui lui manque tant. Bref, le MotoGP s’est passé de l’ombrageux Alberto Puig. Qui, n’est pas resté inactif pour autant. La rumeur voudrait même qu’il ait été déterminant dans l’ascension d’un certain Jack Miller.

Qui a murmuré le nom de Jack Miller aux oreilles du HRC ? On a un nom. Celui-ci est un Alberto Puig que l’on imaginait ressasser le concept loin des yeux loin du cœur. Mais peut être avec la variante toujours près du téléphone : « Miller ? On m’a posé des questions et j’ai donné mon avis. C’est une conversation que nous avons eue mais je ne suis pas celui qui prend les décisions chez Honda. De manière générale, et pas seulement dans le cas de Miller, je crois que quand un pilote a du talent, il faut lui donner des opportunités et le pilote doit savoir les saisir. »

Un sous-entendu glissé dans un entretien avec le site motogp.com qui comporte aussi une belle allusion sur son ancien poulain Dani Pedrosa : « Chacun est libre de tirer ses propres conclusions au moment d’analyser la saison en fin d’année. Je ne l’ai pas suivi en détails, je travaillais sur d’autres choses dans le paddock, avec le HRC, et je ne suis pas du genre à parler sans savoir précisément ce qui a été fait. Je ne peux que me limiter à regarder les résultats et voir où il a fini. J’ai évidemment mon avis… et ça restera mon avis. »

Décidément mystérieux le Puig. Enfin, quand il veut car parfois il sait être limpide. Sur Valentino Rossi par exemple : « j’ai été très surpris. J’avais annoncé que ça allait être très dur pour lui mais il a fini deuxième, vice-Champion. Je m’étais complètement trompé à son sujet et je suis ravi de m’être trompé. Qu’un homme comme lui continue comme ça est une bonne chose pour notre sport. Ce qui m’a le plus impressionné est qu’il ait récupéré la vitesse et l’agressivité. Il a été capable de devancer Lorenzo et Pedrosa et pour moi ça a été un choc, je ne m’y attendais pas du tout. » Par contre, Marc Marquez ne l’a guère étonné : « il n’y a pas grand chose à dire  Marc. Quand un pilote arrive en MotoGP et gagne dès la première année… A quoi peut-on s’attendre ? A ce qu’il fasse marche arrière ? A moins qu’il ne se soit passé quelque chose d’anormal, il ne pouvait que continuer comme ça. » Pour combien de temps encore ?

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: motogp.com


Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de