En octobre dernier, le HRC a tenté de faire sortir Casey Stoner de sa retraite

Honda ne désespère pas et le vice-président du HRC Shuheï Nakamoto reste décidément inconsolable. La firme de Tokyo ne lâche pas son Casey Stoner qui, maintenant retraité, est un ami de la famille que l’on invite pour des réunions sur circuit. L’occasion de se dérouiller, de se rappeller le bon temps et, aussi, de mettre à l’épreuve certaines solutions techniques et les pneus. Ces pneus qui seront badgés Michelin en 2016 et qu’il faut bien soumettre à l’épreuve. Et quoi de mieux que le rythme de ce double champion du monde qui pourrait revenir pour un meeting avec l’assurance de ne pas y rougir ? Pardon ? Un retour ? Non, l’Australien n’a pas cédé aux yeux de Chimène des Japonais.

Et pourtant, Shuheï Nakamoto a bien tenté le coup lorsque, en octobre, du côté du Motegi, celui qui a remporté 38 Grands Prix a fait ds tests sur la RC213V : « j’ai demandé à Casey s’il voulait faire plus d’essais, mais aussi s’il voulait revenir à la compétition. A cette dernière question, il a répondu par un refus catégorique, mais à la première, il a souri. Sans doute parce qu’il prend du plaisir lors de ces tests. Il a été étonné de constater qu’après un an d’activité, il était toujours rapide. Casey aime piloter et peut être que je pourrais le convaincre de tester à nouveau pour nous. »

Mais ce sera tout. « Je lui ai demandé de revenir pour une saison complète » insiste Nakamoto. « Car faire juste une course en invité n’a aucun sens. Mais ça n’arrivera pas. Tout le monde attend son retour, mais il n’aura pas lieu, ce n’est pas du tout d’actualité. » Ce qui ne l’empêchera pas de remettre le couvert dès qu’il en aura l’opportunité.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: MCN


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de