Dani Pedrosa peut-il se renouveler ?



Dani Pedrosa est arrivé en MotoGP en 2006. La saison prochaine sera donc sa neuvième année parmi l’élite dans ce qui peut être considéré comme la meilleure équipe du plateau. Soit le HRC. Résultat ? 26 victoires, certes, soit, en moyenne, trois par an, des places d’honneur au classement général, mais, et surtout, pas le moindre titre mondial. A présent âgé de 29 ans et sous l’oeil avide d’une jeune génération prête à bondir sur son guidon, l’équipier d’un Marc Marquez impressionnant a maintenant deux saisons pour toucher au but ou vivre le restant de ses jours insatisfait. Comme Valentino Rossi, il a renouvelé son encadrement en vue de la prochaine campagne. Pour obtenir le même résultat ?

C’est tout le mal qu’on lui souhaite. Pour autant, les choses ne se sont pas déroulées de la même façon qu’avec le « Doctor ». Si Pedrosa a pensé un moment se séparer de son chef mécanicien Mike Leitner, c’est lui a qui a décidé de prendre congé alors qu’il allait être finalement reconduit. Et son remplaçant Ramon Aurin a été recommandé par le même Leitner. Tout comme l’Autrichien a poussé les deux nouveaux mécaniciens qui remplaceront le Français Christophe Léonce et le Néo-Zélandais Mark Barnett. Les remplaçants sont Dennis Pazzaglini venu du team M7 Aspar et l’Espagnol Pedro Calvet sorti de chez Ducati.

Bref, on est loin du chamboulement initié par le pilote. Mais ce dernier donne sa feuille de route : « En 2014, je n’étais pas en mesure d’être suffisamment rapide d’entrée mais assez fort pour pousser en fin de parcours. Le problème devait se situer dans les réglages. Ce ne était pas la meilleure stratégie.» Et ce d’autant moins que l’entame moyenne l’amenait parfois à se retrouver englué dans le peloton, avec le risque d’un accrochage. Comme celui subi avec Iannone à Phillip Island qui a ruiné ses derniers espoirs de terminer l’année avec le statut de vice-champion.

Depuis ses début en MotoGP, Dani a fini une fois cinquième, trois fois second, trois fois troisième et deux fois quatrième du championnat. 2015 sera difficile avec un Marquez sur de son art, un Rossi qui a retrouvé le sien, et un Lorenzo revanchard. Pedrosa a changé son personnel sans néanmoins le choisir. Il lui faudra pourtant se transcender. Le tout sous l’oeil de celui qui a assisté à son éclosion et qui n’est plus à ses côtés, soit Alberto Puig. Le même ombrageux Puig qui semble connaître le secret de ce pilote dont il a commenté ainsi sa dernière prestation : « Chacun est libre de tirer ses propres conclusions au moment d’analyser la saison en fin d’année. Je ne l’ai pas suivi en détails, je travaillais sur d’autres choses dans le paddock, avec le HRC, et je ne suis pas du genre à parler sans savoir précisément ce qui a été fait. Je ne peux que me limiter à regarder les résultats et voir où il a fini. J’ai évidemment mon avis… et ça restera mon avis. » Tout semble décidément compliqué lorsqu’il s’agit du pourtant vaillant Dani.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: speedweek

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de