Pour les teams Technomag-Interwetten & Derendinger-Interwetten, 2015 a commencé



Règlement oblige, la période qui débute est celle de l’interdiction des tests pour les équipes engagées en championnat du monde motocycliste. Deux mois – du 1er décembre au 31 janvier de l’année suivante – de repos complet? Pas du tout, puisque la saison 2015 a déjà commencé, au moment même où l’exercice 2014 se terminait en apothéose pour les désormais deux équipes de CGBM Evolution, la société propriétaire des teams Technomag-Interwetten (Dominique Aegerter et Robin Mulhauser) et Derendinger-Interwetten (Thomas Lüthi) en championnat du monde Moto2.

Dans le sud de la France, où l’équipe est installée dans la zone d’activités de Signes, proche du site du circuit du Castellet, les partenaires et les sponsors se sont retrouvés pour deux jours et demi de jolies surprises. Si la pluie s’est malheureusement invitée – jeudi, Thomas Lüthi et Dominique Aegerter ont pu couvrir une trentaine de tours du circuit du Castellet au guidon de leurs nouvelles Kalex, mais jamais sur une piste totalement sèche -, le programme proposé par le patron de la structure suisse, Frédéric Corminboeuf, était copieux.

On a ainsi vu Thomas Lüthi en découdre sur une piste de karting avec l’ancien vice-champion du monde WTCC (championnat du monde des voitures de tourisme), le Genevois Alain Menu, et Dominique Aegerter jouer les passagers dans une des Mercedes SLS AMG GT3 du team Stucky, un des partenaires de Robin Mulhauser, le troisième pilote de la nouvelle « dream team » suisse de la moto.

Récemment opéré de son épaule droite, le jeune Fribourgeois prend son mal en patience: « Selon les médecins, je dois encore observer une pause de trois à quatre semaines, mais je suis très impatient de pouvoir reprendre l’entraînement », explique Mulhauser. Car si les tests avec les motos de course sont interdits pendant deux mois, les pilotes ne vont pas pour autant chômer ces prochaines semaines: « Mon agenda est copieusement rempli d’opérations promotionnelles », explique ainsi Thomas Lüthi, qui n’a pas prévu de vraies vacances, mais qui espère bien pouvoir s’offrir quelques jours sur les pistes de skis: « Je découvre un nouvel entourage, une nouvelle équipe, mais mon plaisir est immense. Je suis persuadé, qu’ensemble, nous pourrons réaliser de grandes choses en 2015 », explique le quatrième du championnat du monde Moto2 2014.

Cinquième de ce même classement final, Dominique Aegerter a déjà pris son rythme hivernal, lui qui est revenu en Suisse vendredi soir pour participer à une soirée avec ses sponsors personnels, avant de revenir dans le sud de la France samedi matin… pour en repartir le soir même: la « Domi Party », avec les fans du No 77, étant au programme de ce week-end chargé.

Les prochains tests se tiendront à partir du 1er février 2015. Début d’une année qui pourrait marquer l’histoire du sport motocycliste suisse.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de