Pol Espargaro s'est fait opérer son pied fracturé depuis Sepang



Le premier diagnostique avait pourtant assuré que la chirurgie n’était pas nécessaire. Quatre semaines de repos pouvaient réparer le mal subi à un pied suite à une lourde chute lors des essais du Grand Prix de Malaisie. Une cabriole provoquée par un radiateur percé par un corps étranger ramassé sur la piste de Sepang. Un enchainement de faits qui a souillé le pneu arrière transformé en savonnette. Mais le repos, chez les Espargaro, on ne connaît pas…

Le frère cadet d’Aleix l’avoue, il n’a pas réussi à tenir en place durant sa période de convalescence : « je n’ai pas suffisamment pris soin de mon pied et l’autre jour, en roulant en motocross, j’ai senti que quelque chose n’allait pas. J’ai donc passé une petite opération, assez rapide, mais je pourrai à nouveau marcher cette semaine et récupérer très vite. » On notera que tout est décidément vitesse chez un Pol qui, pour autant, ne reste toujours pas tranquille après être sorti du bloc opératoire. Il se prépare ainsi à partir en Indonésie pour un dernier événement organisé par Yamaha.

Ensuite, il se rendra à Bali pour, enfin, quelques jours de vacances : « plage, soleil et surf. » assure-t-il au sujet de son programme. Mais il pense déjà à la rentrée de février qui aura lieu sur le même tracé qui lui avait mis le pied en vrac, soit Sepang : « nous allons légèrement changer la répartition du poids pour ce test mais nous travaillerons principalement sur l’électronique. A Valence, nous avons essayé quelque chose et la moto était bien meilleure, en termes de traction control comme d’anti-wheelie. Elle est aussi plus réactive lorsque j’ouvre les gaz. Ça a fait une grande différence et c’est un vrai pas en avant. » Une électronique qui fait décidément tout : « je dis toujours que j’ai un châssis similaire à celui de Jorge Lorenzo et de Valentino Rossi mais le problème est plutôt du côté de l’électronique. Nous n’arrivons pas toujours à trouver la configuration optimale et nous ne sommes parfois pas suffisamment préparés pour les courses. Mais je pense que nous sommes en progrès, ça demande de l’expérience et l’an prochain nous aurons déjà une bonne base. » 

Après une année 2013 couronnée par un titre mondial en Moto2, celui qui a un contrat officiel Yamaha a débuté cette saison en Moto GP au sein du team Tech3. Pour cette première, il revendique la sixième place au général au championnat, devant son équipier Bradley Smith et son frère Aleix Espargaro. Pas mal, mais Pol aurait voulu faire mieux : « c’était une année pour faire des erreurs et j’en ai fait plusieurs. Je peux y repenser et les compter mais il faut faire des erreurs pour pouvoir en tirer des leçons. Maintenant je dois simplement m’assurer de ne pas les refaire. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: motogp


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de