Les trois voeux de Bradley Smith pour l'année 2015



Bradley Smith a mieux fini la saison 2014 de Moto GP qu’il ne l’avait commencée. Cette campagne était la seconde du Britannique à ce niveau au guidon d’une bonne Yamaha M1 au sein du non moins solide team Tech3 pour lequel il pilote depuis déjà quatre années. 2015 sera donc sa cinquième, un renouvellement du bail qui ne coulait pas de source au vu de la première partie de l’exercice. Mais Hervé Poncharal connaît bien son poulain qui l’a remercié de sa confiance avec un podium à Phillip Island et une fin de parcours qui aurait pu lui offrir la sixième place au championnat.

Mais au bilan, c’est à la huitième qu’il pointe, un chiffre huit qui est aussi son classement dans la hiérarchie moins glorieuse des pilotes qui ont le plus chuté cette saison. L’Anglais en regrette 16 et il est celui qui est le plus tombé en Moto GP. Mais tout ça n’est plus qu’un mauvais souvenir. En 2015, Bradley Smith s’est fixé trois objectifs : faire des podiums, terminer premier des pilotes satellites, mais aussi en tête de la colonie Britannique. Soit devant les deux Honda de Redding et de Crutchlow.

Autant de vœux qu’il se sent prêt à exaucer, surtout depuis les tests de Valence où il a eu l’occasion de goûter à sa nouvelle Yamaha : « cette année a été folle et elle a coïncidé avec ma deuxième saison en MotoGP et ma quatrième avec l’équipe. On a déjà essayé la nouvelle moto à Valence qui est la machine d’usine qu’ont utilisé Jorge et Valentino toute l’année. Il y avait quelques différences avec la nôtre. Le châssis est nouveau, le bras oscillant aussi, comme la fourche, l’amortisseur arrière, le réservoir, la selle… Il y avait beaucoup à découvrir mais j’ai été satisfait dès les premiers tours . Je me suis senti plus à l’aise sur celle-ci que sur la machine que j’ai utilisée cette saison. »

« En 2015, nous viserons le top 6, être le meilleur des pilotes satellites et devant Scott et Cal. Remporter une victoire sera sûrement hors de portée, mais des podiums seront possibles. J’en ai eu un à Phillip Island et j’aimerais bien m’y abonner tellement j’y ai éprouvé du plaisir. L’objectif des prochains tests à Sepang sera de trouver une bonne base de réglage et faire le plus de tours possibles. Je veux être plus régulier en course, apprendre à bien maîtriser l’usure des pneus, et rouler vite avec le réservoir plein. Le niveau est si serré en MotoGP, qu’il faut être dans le coup dès les cinq premiers tours. Il ne faut rien privilégier en particulier, mais il faut en revanche faire attention au moindre détail. » Une feuille de route que l’on pourrait décliner tout autant à son équipier Pol Espargaro. Il y aura à nouveau une saine émulation au sein du team Tech3 l’an prochain.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: BSN


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de