ZF Grand Prix reconduit et renforce la Coupe Yamaha PW 50.



Nous avons profité de la trêve hivernale pour faire le point avec Johann Zarco sur la Coupe PW 2015, une formule initiée et soutenue par ZF Grand Prix et Yamaha.

GP-Inside: Johann, avant de nous parler de la Coupe PW, peux-tu nous dire un mot sur quelque chose dont, avec Laurent Fellon, vous avez été les initiateurs; la coupe Yamaha 125?

Johann Zarco : « Cette coupe 125cc, tout comme la coupe PW dont nous allons parler, était quelque chose auquel peu de personnes croyaient au début. ZF Grand Prix a bien travaillé dessus et amené une soixantaine de pilotes qui évoluaient toujours sous notre regard ou celui d’un de nos représentants. Aujourd’hui, c’est la Fédération qui la gère.
Par contre, pour les PW 50, on veut garder notre bébé, non-pas pour faire du business derrière, ce n’est pas le but, mais pour y garder cette méthode de travail et d’entraînement qui, pour l’instant, a marché pour moi et pour la dizaine d’élèves que l’on a eu depuis deux ans. La mentalité reste bonne, et le niveau des pilotes n’est pas ridicule du tout. C’est donc pour cela que l’on tient à garder cela chez ZF pour l’instant, et comme nous allons être très occupés en 2015, nous nous concentrerons sur la coupe PW qui sera pour l’instant basée sur le Sud-Est de la France. »

GP-Inside: C’est une formule qui existait déjà cette année?

Johann Zarco : « Oui, au niveau compétition, oui. Je parlais de deux ans car, auparavent, nous allions nous entraîner quasiment chaque mercredi sur des circuits comme Eyguières ou Beaucaire. Puis nous avons donc débuté les compétitions cette année, avec deux courses le dimanche, ce qui a permis de faire 10 courses pour le championnat. 12 étaient prévues mais une manche a été annulée. Cela a été une très bonne expérience et a eu beaucoup de succès. Quand on parle de licenciés qui vieillissent, c’est peut-être en leur proposant des choses comme cela dès le plus jeune âge, que l’on pourrait perpétuer cette passion de la moto en France.
Alors oui, on n’est peut-être que 10, 15 ou 20, mais c’est la même méthode que celle qui a fait le succès de la coupe Yamaha 125, donc on y croit beaucoup. En partant de rien, on peut faire quelque chose de bien, en utilisant notre image et notre notoriété liée aux Grand Prix. Cela est une aide pour notre école. »

GP-Inside: Concrètement, le grand public a peut-être un peu de mal à savoir si l’on parle de compétition ou de loisir….

Johann Zarco : « C’est vraiment une école pour apprendre à piloter. On a eu le cas d’un garçon dont on a prévenu les parents que cela ne valait pas le coup de continuer. Ils ont répondu que cela lui faisait plaisir de faire de la moto. Oui, mais il ne faisait que de se balader sur la moto, il n’était pas focalisé à essayer de progresser et d’aller de plus en plus vite.
Donc, là, on a été honnête et on a suggéré de ne pas inscrire l’enfant à l’école car elle n’aurait pas correspondu à l’optique du gamin. L’école est là pour faire progresser et aller de plus en plus vite. »

GP-Inside: Y aura-t-il un lien entre la coupe PW et la coupe 125?

Johann Zarco : « En fait, la 125 Yamaha est une grande moto et, pour des raisons de taille, une moto intermédiaire sera proposée. Laurent s’en occupe beaucoup. Elle sera destinée aux enfants de 10, 11 et 12 ans qui seront encore un peu petits pour monter sur la 125cc. »

GP-Inside: Cela, ce sera pour 2016?
Johann Zarco :
« Je pense que cela peut déjà arriver en 2015. Rouler sur ces motos sera possible, et peut-être même, courir. »

Site de la Coupe PW 50

Photos : Mototribu

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de