La Ducati GP15 nous fera-t-elle patienter jusqu'à la fin février ?



C’est un fait acquis. La toute nouvelle Ducati GP15, annoncée comme ouvrir l’ère Gigi Dall’Igna de la Desmosedici, arrivera lors des tests d’intersaison organisés sur le tracé de Sepang. Des essais prévus pour février et qui sortiront le MotoGP de l’hibernation. Certes. Mais il y aura deux passages du plateau en Malaisie. Du 4 au 7 février et du 23 au 26 du même mois. Les rouges feront-ils rouler leur dernier opus lors de ces deux occasions ? Pas sûr.

Le doute a été distillé par Danilo Petrucci. Le nouveau pilote Pramac a ainsi innocemment déclaré sur crash.net que les pensionnaires officiels Andrea Dovizioso et Andrea Iannone débuteraient l’année avec les GP14.2. Comme, à Borgo Panigale, on maintient les débuts de la GP15 à Sepang, on se dit que la moto ne commencera sa carrière que fin février, lors de la seconde visite en Malaisie. Pour dernier commentaire, l’équipier de Yonny Hernandez a précisé que « Ducati travaillait dur sur la GP15. »

Une machine qui prend donc beaucoup d’énergie. Et qui devra être parfaite d’entrée. Gigi Dall’Igna avait expliqué durant la saison écoulée la raison de cette livraison tardive : « je veux faire le travail une fois et ne pas le refaire. Alors je préfère collecter le maximum d’informations dont j’ai besoin. Je préfère commencer la saison tardivement mais avec la bonne moto. » De son côté, Paolo Ciabatti avait renchéri à Valence : « la GP15 arrivera à Sepang. C’est peut être un peu tard, mais c’est un risque que nous assumons pour faire les bonnes choses au bon moment. Cette moto est inédite, y compris en ce qui concerne son moteur, alors il y a beaucoup de travail à faire

Tellement qu’il faudra attendre fin février pour la voir. Ceci alors que les nouvelles Honda et Yamaha sont déjà sur la piste. Il est clair que Ducati s’est refusé le droit à l’erreur. Ceci dit, la conjoncture est moins tendue qu’elle n’y paraît de prime abord car les rouges ont opté pour une réglementation Open qui leur permettra de faire du travail de développement, au contraire des usines Japonaises.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de