Hervé Poncharal sous le charme de l'Indonésie!



Sollicité par ses partenaires pour assister à la finale de la 11ème Yamaha Asean Cup Race en compagnie de Jorge Lorenzo et Pol Espargaro, Hervé Poncharal, tout juste rentré d’Indonésie, a tenu à partager avec vous le choc qu’il a subi là-bas.

La Yamaha Asean Cup Race, qu’est-ce que c’est ?
Lancée en 2003,  la compétition comporte trois catégories: la classe ST15 qui se court sur le modèle « YZF-R15 », la classe MT sur le « JUPITER Z1 » (une sorte de scooter) et la ST25 qui utilise les « YZF- R25 » apparues en Indonésie en juillet de cette année. Cinquante-sept pilotes d’Inde, d’Indonésie, de Malaisie, des Philippines, du Japon et de  Thaïlande, ont donc bataillé sur le vieux circuit de Sentul, près de Djakarta.

Mais, et c’est là où cela devient extraordinaire, ils l’ont fait, certes sur de petites motos, mais devant pas moins de 60 000 spectateurs!
C’est cette ferveur populaire unique au monde qui a interpellé le patron du team Tech3.

Hervé Poncharal: « Depuis 2 ans, nous travaillons avec un partenaire, Sakura, qui fabrique la quasi totalité des échappements pour les Yamaha de série. La société est japonaise mais la plupart des usines sont implantées en Indonésie. Une partie de notre travail consiste à venir avec un de nos pilotes, en l’occurrence Pol Espargaro cette année, pour faire la promotion de leurs produits face à une énorme demande des médias et des fans.
D’un autre côté,
« Semakin di Depan« , le slogan de Yamaha Indonésie que l’on pourrait traduire par « un pas en avant », a fait des enquêtes dont il est ressorti que la livrée Tech3 était très demandée dans ce pays où le MotoGP à une énorme renommée. Ils ont donc décidé de faire une série de motos décorées à nos couleurs complètes, incluant tous nos partenaires Monster, Stanley, DeWalt, Motul, etc. Ces motos, disponibles à partir d’avril 2015, ont donc fait l’objet de plusieurs concertations, et Yamaha Indonésie souhaitait également que nous soyons présents à cette finale.

C’était un évènement uniquement « Yamaha » et je ne vous cache que j’ai été complètement bluffé par ce que j’ai vu et la façon dont nous avons été accueillis. Pour le médias et les fans, c’est comme si Jorge et Pol étaient des dieux vivants ou des rock stars comme, à l’époque, Mike Jaeger ou John Lennon. On me l’avait dit, mais tant que tu n’y es pas allé, tu ne peux pas comprendre, c’est encore plus fou que ce que tu peux imaginer.

Je suis donc allé faire la promotion de Semakin di Depan (qui fera son apparition sur les carénages des Tech3 2015) et de Sakura, et j’ai trouvé des gens adorables et une ferveur populaire incroyable qui fait vraiment plaisir et qui n’est pas comparable à ce qu’on rencontre dans notre vieille Europe. Même en Espagne ou en Italie, les spectateurs viennent souvent  en voiture, là, sur les 60 000 spectateurs, il n’y a quasiment que des 2roues, de petites cylindrées, et souvent décorées aux couleurs des teams de GP. Des files incroyables de 2roues qui viennent remplir des champs à perte de vue, comme tu ne trouves pas ici, même à Assen.
Les gens sont jeunes, de l’adolescence jusqu’à 25 ans, habillés en cuirs aux couleurs Honda, Yamaha, Tech3, Rossi, etc, et ils savent tout sur nous.
Pol l’a découvert avec moi, mais Jorge le savait déjà; on ne trouve cette ferveur populaire nulle par ailleurs dans le monde. C’est une véritable émotion, voire un choc, puisque l’Indonésie est le quatrième pays le plus peuplé du monde et le premier marché des 2 roues. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de