Pour certains, 2015 sera l'année de Brad Binder



Brad Binder est un Sud-Africain de 19 ans que beaucoup voient marcher dans les pas d’un de ses amis du même âge appelé Jack Miller. 19 ans, certes, mais déjà quatre saisons en Grand Prix derrière lui et rarement avec le meilleur matériel. L’aventure a commencé en 125 avec une Aprilia en 2011 avant de passer à une Kalex KTM l’année suivante pour marquer ses premiers points. 24 exactement qui se sont transformés en 66 avec une Mahindra en 2013. Cette même Mahindra qui lui a permis de porter son score à 109 cette année, synonyme de onzième place final au championnat. Brad Binder progresse ainsi chaque saison et, en 2015, il sera un officiel KTM en lieu et place de son ami Australien vice-champion du monde et déjà installé en MotoGP. Une trajectoire qui donne forcément envie.

En 2014, il est aussi monté par deux fois sur le podium, en Allemagne, où il a été l’ombre de Miller durant tout le Grand Prix, et au Japon. A présent, il est regardé avec le plus grand sérieux et notamment par une Afrique du Sud qui voit en lui l’opportunité de retrouver un titre mondial, 35 ans après son compatriote Jon Eerol, champion du monde en 1980, en 350cc. De quoi avoir la pression, mais Binder assure qu’il a les épaules pour porter le cuir officiel d’une usine KTM dont il loue le matériel après les premiers tests accomplis : « J’ai toujours su que je pouvais courir devant et c’est frustrant lorsqu’on est dans une position où on ne peut pas le faire » assure-t-il. « La puissance à bas régime est incroyable sur la KTM. Le moteur est très souple, facile à contrôler et les entrées de virage se passent comme dans un rêve. On ne part jamais de travers. Sur la Mahindra, j’allais plus souvent de travers que tout droit ! Il est bien plus facile de faire un bon chrono avec la KTM. Il n’y a pas besoin de trop en faire ou d’être à la limite. »

Tout est donc en place pour réaliser l’exploit. Par ailleurs, Brad Binder a la côte auprès des autres pilotes de Grand Prix, et notamment Cal Crutchlow : « un qui suit la trajectoire de Jack Miller est Brad Binder » constate le désormais pilote Honda LCR. « il a accompli des choses identiques voire meilleures en 2013 avec une moto qui n’avait pas le niveau. C’est bien de voir ces jeunes arriver et avoir leur chance. Il faudra vraiment avoir Binder à l’oeil l’an prochain. »

Enfin, derrière Brad pointe déjà un frère cadet appelé Darryn qui fera ses premières armes en 2015 en Moto3 avec WWR après avoir couru en Red Bull MotoGP Rookies Cup. De la veine donc d’Espargaro et de Marquez. Et de quoi susciter l’intérêt pour la moto dans une Afrique du Sud dont le dernier Grand Prix a eu lieu à Welkom, au Phakisa Freeway, en guise d’ouverture d’une campagne 2004 qui était aussi la première de Valentino Rossi chez Yamaha.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store