Hervé Poncharal aurait bien voulu mettre la main sur Jack Miller



Désigné par Yamaha pour être un éleveur de talents à mettre dans la couveuse Tech3, Hervé Poncharal aime aussi faire sa chasse au trésor dans le paddock. Son nez creux lui a dernièrement fait trouver un Cal Crutchlow sorti du Supersport alors qu’il n’a pas plus à regretter son investissement sur un Bradley Smith par ailleurs reconduit pour la saison prochaine. Reste qu’il faut être à l’affût de la moindre occasion. Le patron tricolore a pensé à Alex Rins pour son projet Moto2, et il reconnaît aussi qu’il a fortement travaillé sur une option Jack Miller pour le MotoGP. Mais le HRC lui a fait les freins pour récupérer le jeune Australien.

Jack Miller aura décidément impressionné du monde cette année. Il a certes raté le titre en Moto3 au grand dam de KTM qui ne se console pas vraiment de sa couronne chez les constructeurs. Et qui s’interroge encore sur l’effet dissipant sur son fer de lance d’une proposition finalement aboutie de rejoindre le MotoGP, faite par une usine Honda qui a récupéré les lauriers du Moto3 avec Alex Marquez. Mais les Autrichiens découvriront que le HRC n’était pas seul sur les rangs à titiller le désormais pilote Honda-LCR.

Hervé Poncharal était en effet aussi sur le coup : « j’apprécie vraiment Jack » reconnaît celui qui a connu le titre mondial avec Olivier Jacque. « j’aime sa façon de célébrer ses victoires, son style de pilotage. Nous avons parlé avec lui ainsi qu’avec son entourage. Mais il est clairement apparu dès les premiers contacts que le HRC était sur le coup et qu’il ne s’agissait pas de négociations avec une écurie indépendante, mais bien directement avec Honda. Dès Assen, la connexion était forte et la partie était déjà pratiquement perdue pour nous. Très vite, il nous est apparu clair que nous étions hors-jeu. »

Un commentaire qui montre le désintérêt de Yamaha pour le compatriote de Casey Stoner, au contraire de la firme de Tokyo. Celle-là même qui a pris en compte les six victoires conquises par le pilote de 19 ans pour lui fournir une RC213V-RS en 2015, pour un bond sensationnel du Moto3 vers le MotoGP.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: MCN

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de