2014 aura été une divine surprise pour Ducati



Chez Ducati, on ne semble toujours pas en revenir de cette saison 2014 qui a correspondu à l’arrivée de Gigi Dall’Igna aux commandes du projet Desmosedici en MotoGP. Une rapide réflexion et une entrée dans le monde des Open tout en restant avec un statut Factory plus tard, c’est une toute autre tournure qu’a pris la vie de Borgo Panigale en Grand Prix. Quatre litres de plus dans le réservoir, un pneu tendre Bridgestone, 12 moteurs au lieu de 5 et un créneau pour les développer ont été autant d’opportunités saisies par les Italiens pour ne plus afficher le rouge de la honte mais celui de la satisfaction. Un parcours que l’ancien d’Aprilia et Andrea Dovizioso n’ont de cesse de commenter, tout en ayant un œil sur une prochaine saison 2015 qui ne pourra être que meilleure avec l’inédite GP15.

La nouvelle moto est attendue pour les seconds tests de Sepang fin février 2015. Elle n’est pas encore arrivée, qu’elle est déjà mise sous la pression d’un parcours plus qu’honorable d’une GP14 mue en GP14.2 que l’on n’attendait pas à pareille fête : « pour parler franchement, je ne m’attendais pas à ça et encore moins à prendre une pole-position, ce qui a été fait au Japon » commente Dall’Igna. « Je suis très heureux et fier du parcours que nous avons accompli en 2014. L’ambition, déjà grande, était de rester à dix secondes du vainqueur à la fin du Grand Prix. Et c’est ce que nous avons réussi à Silverstone et à Misano et que nous aurions réalisé au Motegi si Dovizioso n’avait pas baissé le rythme dans la dernière partie de la course. Il nous faut maintenant rester en haut du classement. Je sais qu’il y a encore un écart, mais nous travaillons dur pour le réduire. »

Côté Dovizioso, on compare une saison 2013 marquée par seulement deux entrées dans le top 6 avec cette prestation 2014 où il recense une position de pointe, la première pour Ducati après quatre ans d’abstinence, deux podiums, neuf présences parmi les six premiers et une cinquième place finale au classement général : « je suis agréablement surpris parce que si je pensais progresser, je ne croyais pas le faire aussi bien. Je suis très heureux de cette tournure des événements et je suis très excité par le nouveau projet. On a bien évolué cette année et avec cette moto, je ne m’y attendais pas. La question est maintenant de savoir ce que vaudra la nouvelle moto et tant que vous ne l’avez pas pilotée, vous ne pouvez pas le savoir. Mais je suis très optimiste au vu de la méthode de travail de Gigi vue cette année. Nous verrons bien. » Une impatience aussi partagée par son équipier aux dents longues, Andrea Iannone.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: MCN


 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de