Ducati vise la victoire en 2015



Lors d’une interview accordée à Paolo Scalera (GPone) pour le compte du Corriere dello Sport, Gigi Dall’Igna explique pourquoi la Ducati GP15 ne sera pas présente aux premiers tests de Sepang mais annonce néanmoins des objectifs ambitieux pour 2015.

Il aborde également d’autres sujets, donc voici quelques extraits, sachant que la version papier de l’interview  est légèrement plus complète que les extraits publiés sur GPone.

Concernant l’arrivée de la GP15:  « il y a un timing technique qui ne peut pas être compressé. Le comprimer aurait signifié prendre des risques, et dans cette optique, en allant plus lentement, nous avons de plus grandes garanties. Aller trop vite dans cette phase nous ferait perdre du temps dans un avenir immédiat. »

Les objectifs 2015: «cette année, nous n’allons pas gagner le championnat, mais nous voulons gagner des courses. Nous devons rapporter une victoire à la maison. »

La hiérarchie pour 2015: « je ne sais pas si Honda sera la favorite. Elle l’a été durant la première moitié de saison 2014, en effet, puis la Yamaha a énormément progressé, aussi aujourd’hui personne ne saurait dire qui, entre les deux, elle est la meilleure. Je ne serais pas surpris si au début, au Qatar, il sera difficile de faire des prévisions sur le succès de l’une plutôt que de l’autre. Ce sera un championnat absolument ouvert. Je vois Honda et Yamaha et nous comme troisième force puis, légèrement derrière, Aprilia et Suzuki. »

L’ingénieur italien a aussi parlé du « torsiomètre », ce fameux capteur de couple monté sur le pignon de sortie de boîte des Honda qui, au cours des dernières années, a toujours fait, et fait toujours, l’objet de suppositions plus ou moins excentriques: «je ne sais pas si le capteur de couple, monté en sortie du pignon, est une exclusivité Honda. Il est sûr qu’ils sont probablement les seuls à pouvoir l’utiliser en compétition. Le problème est lié aux dimensions ; cet instrument existe en effet au catalogue McLaren et il peut être utilisé par l’équipe de test. Je ne sais pas si le système Honda est propriétaire ou non, cela il faudrait leur demander. Cependant, je répète qu’il ne faut pas sous-estimer la Yamaha. »

Sur les essais originaux de Mass Dampers et de laser, alors que les Japonais se contentent de solutions moins exotiques: «vous ne les avez jamais vus parce que les Japonais les essaient en secret sur leurs pistes au Japon. Ce sont des expérimentations qui servaient à recueillir des données utiles pour dessiner la GP15. »

Pourquoi le team Pramac fera encore rouler des GP14.2: «c’est un facteur technique. J’anticipe un quelconque problème de développement du prototype; avec deux pilotes, c’est gérable, avec quatre, non. »

Au sujet d’Aprilia: «elle a un excellent moteur, mais ce n’est pas un prototype, elle est dérivée de la série et, pour cela, elle rencontre une limite qu’un prototype ne rencontre pas. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de