Andrea Iannone le dit, il connaît le secret pour battre Marc Marquez



La saison 2015 de MotoGP sera sans aucun doute à placer sus un nouveau duel entre les pilotes du HRC et ceux de Yamaha. Mais elle sera aussi pimentée par l’outsider Ducati qui clame déjà à qui veut l’entendre que la bonne campagne de 2014 n’était qu’un avant-goût d’un renouveau qui devrait remettre les Italiens à un niveau inconnu depuis le regretté Casey Stoner. Qui avait fait le seul le boulot. Cette fois, c’est toute l’usine qui est en marche, derrière une GP15 patiemment concoctée par le sorcier Gifi Dall’Igna. Une conjoncture dont se délecte un Andrea Iannone qui voit là une occasion rêvée pour changer la donne.

Et ce d’autant plus que l’espoir Italien affirme qu’il connaît le secret pour battre Marc Marquez. On l’a vu teigneux en 2014 lorsqu’il s’est agi de rendre coup pour coup au désormais double champion du monde de MotoGP, du moins tant que sa moto le lui permettait. Il a aussi révélé sa pointe de vitesse avec pas moins de cinq présences sur la première ligne de la grille de départ. C’était au Mugello, à Brno, à Misano, à Aragón et à Valencia. Pour autant, sa meilleure performance sous le drapeau à damiers reste une cinquième place. Et il a terminé à onze occasions parmi les dix premiers.

Cela fait-il pour autant de lui le futur cauchemar de Marc Marquez ? « Je sais comment le combattre et je sais comment le vaincre » assure-t-il dans un entretien à la Gazetta Dello Sport, en se rappelant le temps des joutes en Moto2. Mais il reste aussi les pieds sur terre : « Cependant Marc a formidablement évolué durant ces deux dernières années.Certes, je l’ai déjà vaincu, mais c’est maintenant un vieux souvenir. Et puis pour gagner, il faut certes vaincre Marc, mais aussi Jorge Lorenzo, Valentino Rossi et Andrea Dovizioso. Le MotoGP est un vrai nid de frelons ! »

En plus d’une bonne moto, celui qui a remplacé Cal Crutchlow au sein du team officiel précise également qu’il lui faut travailler sur lui-même : « il faut se concentrer sur chaque détail, parfaire sa concentration, et je m’efforce chaque jour de ma vie à réfléchir pour arriver à maturité. C’est un processus. Le MotoGP est difficile, il faut de la patience, ne pas précipiter les choses. Le niveau est très élevé, il y a plein de champions du monde. Mais je vais donner tout ce que j’ai. » Surtout que la future Desmosedici promet : « nous travaillons sur beaucoup de détails et durant les derniers tests hivernaux, je n’étais avec les pneus durs qu’à un dixième de mes temps avec les pneus soft. Nous voulions savoir si nous étions sur la bonne voie. Nous en avons à présent la certitude. Si nous continuons à travailler ainsi, ça devrait le faire. Je suis convaincu que Ducati aura une bonne moto. Les pilotes, les ingénieurs, les mécaniciens, tout le monde est convaincu et confiant. » Motivé le Iannone !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: speedweek


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de