Et si Casey Stoner et Marc Marquez s'étaient mesurés sur la piste ?



En voilà une question qui taraude les passionnés du MotoGP mais aussi les aînés des Grands Prix. Qui du flamboyant Stoner ou du surdoué Marquez aurait pris le pas sur l’autre au sein d’une même écurie et au guidon de la même Honda ? On ne sait, mais beaucoup s’accordent à dire que l’ambiance au sein du HRC aurait été électrique tandis que les coulisses du paddock exsuderaient un parfum de poudre. Pour sûr, le spectacle aurait été au rendez-vous. Mais le duel n’aura jamais lieu. Et le vétéran Darryl Beattie n’est pas le dernier à le regretter.

L’Australien Darryl Beattie a été un pilote de pointe du temps où la 500cc était la référence en Grand Prix. Vice-champion du monde de son compatriote Mick Doohan en 1995, il a, comme Casey Stoner, pris sa retraite assez tôt, soit au moment de ses 27 ans. Une carrière bien remplie, même si un titre suprême dans la catégorie reine manque à l’appel. Interrogé sur la situation actuelle du MotoGP, il se rend d’abord à l’évidence d’une domination affirmée d’un Marc Marquez qui ne ferait qu’entamer un long règne : « Marc Marquez a non seulement un talent naturel impressionnant mais en plus, il a la tête sur les épaules. A l’aune du seul talent, on peut trouver dans l’histoire un Anthony Gobert qui avait sans doute les mêmes facilités à piloter une moto de Grand Prix comme une machine de tout terrain. Mais il n’avait rien dans la tête. A mon époque, le patron était Mick Doohan, mais pour en arriver là Mick a énormément travaillé, comme nous tous, mais je pense que Marquez a en plus des capacités qui lui sont naturelles. »

« Après Mick, il y a eu Rossi, et, maintenant, c’est au tour de Marquez. Je pense que dans n’importe quel sport il y a un talent qui surgit tous les dix ans. Et Marquez est l’homme du moment. » Cependant, il y a comme un doute. Et ce doute aurait été levé si un certain Casey Stoner n’avait pas décidé de se retirer du jeu. Laissant ainsi sa place à Marc Marquez : « Casey n’est pas resté suffisamment longtemps pour asseoir sa domination. Mais son talent était évidemment incroyable. S’ils s’étaient retrouvés en confrontation directe, il y aurait eu sans aucun doute des étincelles. Vous pouvez voir quelles relations cordiales il y a actuellement entre Marquez et Rossi ainsi qu’avec les autres pilotes. Mais je pense que si Casey était resté et si Marquez et lui s’étaient retrouvés réunis dans le même écurie, on aurait vu une bataille entre deux jeunes pilotes au fait de leur talent. Un vrai combat mais aussi, sans aucun doute, un conflit. » Hélas, on ne l’aura jamais…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: crash.net


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de