Le team Tech3 sera-t-il champion du monde en 2016 ?



Si l’on en croit les protagonistes du MotoGP, il faudra bien profiter de cette saison 2015. Car l’année suivante, beaucoup de choses vont changer d’un point de vue technique et réglementaire. Nouvelle capacité des réservoirs, nouvelle allocation annuelle des moteurs, une électronique identique à tous et, surtout, l’arrivée des pneus Michelin. Des gommes qui pourraient bien changer la donne pour mieux en faire souffrir certains tout en permettant à d’autres de se révéler. Dans un entretien à crash.net, Hervé Poncharal n’en disconvient pas. Au point d’imaginer un team satellite jouer à nouveau le titre mondial.

Et si, en 2016, Tech3 était en lice pour rafler la couronne suprême ? Depuis 2006, et la victoire d’un Toni Elias, on n’a pas vu une structure privée capable de jouer la victoire. Mais l’année prochaine, l’opportunité se présentera à nouveau, et plus si affinités. Foi du patron Gaulois : « en 2016, tout le monde aura peu ou prou le même matériel gagnant » assure le tricolore. « La situation sera la même que celle actuellement en vigueur en Moto2 et en Moto3. Les bons vieux jours qui permettaient de voir une écurie privée remporter la victoire seront revenus. Et, pourquoi pas, le championnat ? »

Ceci dit, avant d’en arriver là, il va falloir faire une campagne 2015 convaincante. Une mission qui revient à Pol Espargaro et à Bradley Smith, qui est le pilote qui a rapporté en 2014 le seul podium à un team Tech3 qui s’était habitué à mieux avec la paire Crutchlow-Dovizioso : « l’an dernier, il n’y avait qu’une moto forte en catégorie Open. Cette fois, il n’y aura pas seulement la Yamaha Forward, il y aura aussi les nouvelles Honda qui ont adopé la même philosophie que Yamaha. Ducati sera aussi plus fort. Cela nous rendra les choses plus compliquées. Mais nous aimons nous frotter à l’adversité, surtout quand elle est forte ! »

On notera, enfin, qu’Hervé Poncharal n’avance pas l’excuse d’une réglementation Open plus favorable en certaines circonstances aux règles régissant le sort des Factory : « nous savons que nos avons à peu près le même matériel que l’équipe officielle. Rossi et Lorenzo arrivent à jouer devant avec contre Pedrosa et Marquez. Alors on peut dire ce que l’on veut sur la réglementation Open, le fait est que nous n’utilisons pas notre matériel à 100% de ses possibilités. » Voilà Pol Espargaro et Bradley Smith prévenus…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de