Fabio Quartararo va remettre la Marseillaise au goût du jour des podiums



Inexorablement, l’échéance approche et l’impatience se niche même jusqu’aux instances sportives pour savoir si la valeur n’attend pas le nombre des années. Non, il ne s’agît pas ici du cas d’un Jack Miller qui va jouer une partie serrée avec le MotoGP dès ses 19 ans et après une saison de Moto3. Le monde des Grands Prix observera, aussi, un autre prodige qui va débarquer en Moto3 et pour lequel il a déployé le tapis rouge en révisant son règlement concernant l’âge minimum pour son accès. Il s’appelle Fabio Quartararo et il est Français. Avec lui, on s’attend à ce que la Marseillaise revienne en force au hit parade des podiums.

Un classement dominé depuis des décennies par un hymne espagnol qui est allé jusqu’à mettre son homologue italien sous l’éteignoir. Maintenant, Fabio Quartararo est passé par cette école ibérique pour arriver là où il en est actuellement. Et le jeune homme de 15 ans s’en souvient à ce point très bien, qu’il est allé à la rencontre des enfants de la coupe espagnole Promovelocidad dont il est sorti il n’y a pas si longtemps : « Quand j’ai décidé de devenir pilote, la Promo RACC avait déjà plus d’une cinquantaine de pilotes. Nous sommes venus en Catalogne avec ma famille parce que je savais que je pouvais progresser ici. J’ai commencé à courir puis à gravir les échelons. J’ai appris à garder mon calme et à rester concentré. »

La « Promo RACC » regroupe des pilotes âgés d’au minimum sept ans et qui évoluent dans trois catégories : 50cc, 70cc et 80cc. Elle a révélé des pilotes comme Marc et Álex Márquez, Aleix et Pol Espargaró, Maverick et Isaac Viñales, Álex Rins, Esteve Rabat, Ricky Cardús, Jordi Torres et Toni Elías… Excusez du peu !

Un environnement sélectif et professionnel côtoyé quasiment dès le berceau qui porte ses fruits. Le double champion d’Espagne de Moto3 va commencer sa carrière internationale cette saison, mais, d’ores et déjà, il n’a pas l’intention de se limiter à faire de la figuration : « J’ai beaucoup appris l’année dernière en travaillant avec mon équipe. Je suis impatient de commencer mais cette année je veux principalement me faire plaisir et apprendre tous les circuits que je ne connais pas encore. Tous les pilotes commencent comme ça en Grand Prix. Je vais avoir à travailler dur parce que je veux être devant avec les meilleurs. » Les voilà prévenus !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: motogp.com

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de