Rainey sur la concurrence de Marquez : Rossi le bon vin, Lorenzo dans la tête, Pedrosa et la régularité



La pré-saison n’a pas encore débuté et sans les premières indications chronométrées, quoi de mieux que de demander à des gens d’expérience de livrer leurs sentiments sur la saison à venir.

Wayne Rainey, Champion du Monde 500 en 1990, 91 et 92 a toutes les qualités pour être un des interlocuteurs favoris des médias et il fait partie de ceux dont l’avis ne manque jamais de pertinence.

Crashnet lui a donc demandé de jauger les forces en présence qui, dès le 4 février, à Sepang, seront amenées à mettre Marc Marquez sous pression afin de l’empêcher de remporter une troisième couronne consécutive.

Si l’Américain est enthousiaste vis-à-vis des performances de Rossi et convaincu de la capacité de Lorenzo à rebondir, il se montre en revanche assez sévère quant à Pedrosa.

Valentino Rossi

« Je ne suis pas surpris par les performances de Valentino à ce stade de sa carrière. Je me souviens du sentiment qui est le vôtre lorsque vous avez 22 ou 26 ans par rapport à quand vous en avez 31 ou 32, ou 35 comme Valentino. Votre arme, c’est l’expérience, vous savez ce qui est important et ce qui ne l’est pas.

Quand vous êtes jeunes et que vous mettez votre casque, la seule chose que vous voulez c’est être rapide tout le temps. Lorsque vous êtes plus âgé, c’est comme un bon vin, vous savez où vous devez aller vite et où ce n’est pas nécessaire. Je pense que Valentino comprend ça. »

Jorge Lorenzo

« Dans l’esprit de Jorge, Marquez est là pour rester. Il est réel, il est populaire, il est courageux et il aime se battre. Mais je sais aussi que Lorenzo est le même gars. Je sais qu’il peut le faire lui aussi. Je ne suis pas sûr que Jorge en était conscient l’année dernière, mais mon sentiment est qu’il sait que cette année, il doit se concentrer sur Marquez. Je pense que nous allons voir un autre Lorenzo en 2015, je pense qu’il sera plus régulier et qu’il sait qu’il doit être prêt pour la bataille. Çà vient avec l’âge ».

Dani Pedrosa

« Dani vieillit et donc, je pense qu’il a gaspillé ses opportunités de de battre Marquez. Pedrosa me rappelle beaucoup Luca Cadalora. Dans leurs meilleurs jours, c’est à dire quelques jours par an, ils étaient imbattables. Puis les autres jours, vous les regardez et vous vous demandez pourquoi ils étaient si rapides la semaine précédente et si lents celle d’après. La régularité lui fait défaut. Lorsque les meilleurs sont dans un mauvais jour, ils terminent seconds. »

Comme on dit, seule la piste livre les verdicts…premiers éléments de réponse du 4 au 6 février, à Sepang! En espérant ajouter une ou deux combinaisons rouges dans les rangs des outsiders?

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de