Jules Danilo s’affute avec Scott Redding avant les premiers essais officiels !



A l’aube de relever un nouveau défi, Jules Danilo a décidé de mettre toutes les chances de son côté afin de ne pas décevoir au guidon d’une Honda que l’on sait performante. Sur un plateau où les performances des trois constructeurs devraient être très homogènes, la concurrence sera rude et il faudra ainsi être dans le rythme dès le début de la saison. Voyons comment le Français se prépare à jouer des coudes dans la première partie du peloton.

 

 

 

GP-Inside : Avant le début de l’hiver tu nous annonçais un programme de travail avec Johann Zarco et Laurent Fellon. De quoi a finalement été fait ton hiver ?

Jules Danilo : « Finalement le programme que j’ai choisi a été de venir m’installer en Espagne où j’ai pris un appartement près de Barcelone, pour m’entraîner avec Scott Redding. On habite dans la même ville et dès que l’on va rouler ou faire du sport, on essaye de faire ça ensemble.

Ici il y a beaucoup de pistes de motocross. Bien que ça ne soit pas mon sport favori à la base je travaille ça. C’est assez physique, notamment au niveau des bras et des jambes.

Ensuite il y a également le Supermotard. C’est vraiment bien pour mon entraînement car on roule en pneus slicks, je peux travailler la glisse, les gaz, etc… Tout en ayant Scott (ndlr : Redding) en référence. Si j’étais venu travailler seul, ça n’aurait pas été aussi efficace. Il m’aide à progresser et en plus on s’entend vraiment bien.

L’idée est également de faire un peu de Dirt Track mais pour le moment nous n’avons pas trouvé de piste ouverte car elles demandent beaucoup d’entretien, mais je pense qu’après les tests IRTA on devrait trouver ce que l’on cherche. »

GP-Inside : Donc finalement tu n’as pas travaillé avec le duo Zarco/Fellon ?

Jules Danilo : « Non, nous avons décidé d’arrêter pour cette année car c’était compliqué niveau organisation, etc… »

GP-Inside : Une préparation pour une année de Moto3 et celle d’une année de MotoGP n’est pas la même. Comment adaptes-tu ta préparation tout en travaillant avec Scott Redding ?

Jules Danilo : « Scott vit avec son entraineur et a son propre programme qui est assez spécifique et dont je ne connais pas tous les détails. Pour ma part je continue de travailler avec Benoît Campargue (ndlr : entraineur de Teddy Riner). Il m’envoie des programmes à la semaine et de mon côté je lui explique ce que j’ai prévu de faire avec Scott. Il s’occupe du côté plus technique de mon entrainement qui est donc bien différent de celui de mon partenaire d’entraînement. Nous essayons simplement de mutualiser avec celui de Scott lorsque c’est possible. »

GP-Inside : L’an dernier tu avais énormément travaillé physiquement mais tu regrettais d’avoir peu roulé. Penses-tu avoir trouvé le bon compromis cet hiver ?

Jules Danilo : « Oui, le programme que je me suis concocté est vraiment plus adapté que l’an dernier. Par exemple cette semaine nous avons fait quatre fois de la moto, deux fois du cross et deux fois de la Supermotard. Ça me permet de rester dans le rythme et de travailler, ce qui me manquait l’an dernier. Et en Espagne les conditions sont vraiment meilleurs qu’en Italie l’an dernier. On a pas à se soucier de la météo, on sait qu’elle sera bonne. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de