Davide Brivio fait le point sur la Suzuki et sur Viñales



Après deux jours de tests, Davide Brivio le team manager de Suzuki s’est confié sur le développement en cours de la GSX-RR ainsi que sur l’apprentissage du MotoGP par Maverik Vinales.

Le temps des premiers bilans approche pour Hamamatsu et si les performances de ses pilotes sont plus qu’honorables, c’est avant tout sur la fiabilité que les japonais ont travaillé cet hiver histoire d’éviter que les problèmes à répétition de Valence ne se répètent.

« La moto est très similaire à celle testée à Valence et Jerez, la partie châssis est identique, nous avons travaillé cet hiver principalement sur le moteur (comme tout le monde sait, nous avons eu quelques problèmes l’an passé), nous avons donc travaillé sur la fiabilité. Nous ne recherchons pas trop la performance en ce moment mais simplement la fiabilité pour pouvoir faire le maximum sur la moto et après, on travaillera sur la performance. Dans le même temps nous devons aider les pilotes en essayant d’adapter la moto à leurs besoins. Nous avons travaillé avec Aleix sur l’électronique car il possède plus d’expérience, nous avons essayé de régler le ‘traction control’. Pendant qu’à l’usine ils continuent de travailler sur le moteur, ici, avec le team, nous essayons de commencer à travailler normalement sur les réglages de la moto en faisant le travail habituel pour préparer la saison ».

Et puis Suzuki, ce n’est pas seulement l’histoire de la conception d’une moto qui semble fonctionner, c’est aussi l’histoire d’un choix judicieux de pilotes.

Espargaro et sa pointe de vitesse qui n’est plus à démontrer, Maverick Viñales et son énorme potentiel.

Il n’est probablement pas inutile de rappeler que le gamin n’en est qu’à l’aube de sa cinquième saison en Grand Prix mais qu’il aligne déjà 40 podiums dont 16 victoires, 11 poles et une couronne mondiale.

Le chemin reste pourtant long pour le jeune ibère qui, comme le rappelle Davide Brivio, doit encore tout apprendre !    

« Concernant Maverik nous n’attendons pas de grandes choses pour le moment en termes de performances, ce garçon est un pur pilote, il veut aller vite mais nous lui avons dit qu’il devait se faire de l’expérience comme ce matin en essayant de comprendre les pneus, leur fonctionnement et leurs performances lorsqu’elles chutent avec le temps et l’impact que la dégradation a sur les réglages et sur son pilotage sur certaines portions du circuit. Tout ceci dans le but d’accroître son expérience. Nous savons qu’il est très motivé, qu’il en veut davantage. C’est très excitant de travailler avec de si grands talents et le voir grandir est plaisant. »

Cette graine de champion aura tout le loisir de ravir son employeur aujourd’hui, lors la 3e et dernière journée d’essai de ces premiers tests 2015. Mais peut-être qu’en se plaçant déjà dans la fenêtre des 2.00 pour son premier vrai test, il y est déjà arrivé !  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de