Sepang : Bilan en demi-teinte pour Scott Redding



Si Scott Redding n’est plus un rookie en catégorie reine, il n’en va pas de même pour la structure qui l’encadre puisqu’en effet, si on excepte Valence, Sepang 1 aura marqué les vrais grands débuts de VDS en MotoGP.

La grande différence pour le Britannique est qu’en 2015, il ne se bat plus avec l’Open de Honda, la RCV1000RR mais bien avec la RC213V, la moto d’usine.

Il lui fallait donc découvrir une nouvelle monture et cela ne s’est pas fait sans mal puisqu’aujourd’hui, sous la chaleur écrasante de la Malaisie, le pilote VDS a dû se contenter de la dix-septième position, ce qui le place au dernier rang des pilotes factory, derrière Smith, Espargaro, Crutchlow mais aussi derrière les deux pilotes Suzuki.

Toutefois, comme l’a rappelé Michael Bartholemy, Redding n’était pas là pour chasser le chrono même si, à deux mois de la reprise, un temps intéressant n’aurait pas pu lui déplaire. Ce sera donc pour Sepang 2.

Scott Redding : 17e – 2’01.263 : « Cette Honda RC213V est très différente de la moto avec laquelle je courais l’an dernier. Je suis venu à Sepang avec l’intention d’apprendre à en tirer le meilleur. Nous nous sommes donc concentrés sur la moto sans nous préoccuper des chronos, et cela m’a permis de faire de réels progrès. J’ai roulé sans trop utiliser les assistances électroniques, mais en essayant d’adapter mon style à la machine. Comme je l’ai dit, je suis là pour apprendre et non pas pour faire claquer un temps. La priorité est que je me sente bien sur la moto, que j’ai de bonnes sensations avec les freins, les suspensions, et que je gagne de la confiance. Même si les chronos ne le montrent pas, je pense avoir bien travaillé durant ces trois jours. L’équipe travaille bien et j’attends maintenant de revenir à Sepang dans deux semaines pour la deuxième séance de tests. »

Michael Bartholemy : Team Principal « Ce premier test aura été positif même si les chronos ne le reflètent pas. La nouvelle Honda RC213V est une bonne moto et Scott se sent déjà beaucoup mieux à son guidon que lors des premiers essais à Valence à la fin de l’année dernière. Il a repris confiance et a pratiquement retrouvé le niveau qu’il avait en Moto2 quand il se battait pour le titre de champion du monde. Nous n’étions pas là pour chasser les chronos mais mieux comprendre la moto et pour préparer la première course, et être prêts notamment pour les derniers tours, quand les pneus commencent à fatiguer. On a fait de solides progrès durant ces trois journées avec Scott et avec l’équipe. Il va maintenant falloir continuer sur cette lancée pour la seconde séance à Sepang. »     

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de