Réunion de la MSMA à Sepang : toujours pas de consensus pour 2016.



Une nouvelle réunion du MSMA à eu lieu à Sepang pendant les essais. Si les constructeurs semblent grosso-modo d’accord sur le principe de favoriser les nouveaux arrivants tant qu’ils n’ont pas gagné sur le sec, les modalités sont encore à préciser. Et, au moins aussi important, il n’existe toujours pas de consensus sur le nombre de moteurs autorisés en 2016!
Nous vous proposons cette traduction d’un article de Peter Mc Laren pour Crash.net.

La catégorie Open va disparaître, mais certains constructeurs en GP bénéficieront encore de concessions, quand la centrale électronique standard sera obligatoire en 2016.

Actuellement, les « Open » bénéficient de concessions sur la quantité d’essence, les pneus, les moteurs et les essais, en échange de leur utilisation de la centrale standard.

Ces avantages sont également donnés au concurrents « Factory Option » qui n’ont pas gagné une course sur le sec en 2013 ou débutent en motoGP, c’est à dire Ducati, Suzuki et Aprilia cette saison, mais pas Honda ni Yamaha. Ce concept doit en principe perdurer.

« Nous devions trancher la composition du package d’avantages pour les constructeurs n’ayant pas eu de bons résultats » dit Corrado Cecchinelli, Directeur de la Technologie du MotoGP.

« Il n’y aura qu’un règlement technique en 2016, mais il serait erroné de croire que le fait de n’avoir qu’un règlement signifierait la suppression des avantages pour les constructeurs non-compétitifs. Ils ne seront pas supprimés. La différence est qu’aujourd’hui il y a deux règlements, Open et Factory Option, entre lesquels les constructeurs peuvent choisir. Ces deux appellations seront supprimées en 2016, parce qu’elles évoquent un double règlement ».

« Dans le futur, nous n’aurons qu’un règlement, mais nous donnerons quand même certains avantages à ceux qui sont le moins compétitifs. Mais ça dépendra strictement des résultats. Ce ne sera pas un choix comme actuellement. Et ça concernera toutes les motos de chaque constructeur. Il n’y aura pas, comme à présent, certaines Honda en « Factory » et certaines en « Open ». »

Le critère de décision sera similaire à celui actuellement en place pour Ducati, Suzuki et Aprilia.

« Mais les résultats en question pour ne plus bénéficier des avantages sont encore en discussion. Peut-être qu’il suffira d’une victoire, ou d’une seconde place et une troisième, ou trois troisièmes places, sur le sec et en comptant 2014 » explique Cecchinelli.

« Du moment que vous n’obtenez pas ces résultats, vous pourriez par exemple avoir plus de carburant (la limite convenue pour 2016 est 22 litres) et la liberté de modifier le design du moteur, donc pas de gel du développement pendant la saison. Partons du principe que Honda et Yamaha auront le gel du développement moteur à partir de 2016. On peut espérer pour Ducati qu’ils seront gelés aussi, parce qu’ils auront obtenu les résultats fixés, et raisonnablement on peut penser que Suzuki et Aprilia ne seront pas gelés, ni bien sur les nouveaux-venus comme KTM en 2017. »

« Pour moi l’aide ne devrait plus inclure les pneus plus tendres. Je pense que ce serait une erreur, avec un nouveau fournisseur, d’introduire cette variable. Mais c’est encore en discussion. »

En ce qui concerne le nombre de moteurs pour la saison 2016, Cecchinelli voudrait que 9 soit la règle, mais la MSMA semble en faveur d’un nombre plus réduit.

« Ma position personnelle est que le nombre de moteurs devrait être basé sur des préoccupations de coûts; et il y a un nombre optimal qui n’est pas le plus faible atteignable. Actuellement c’est 5. Ca pourrait devenir 6 pour tenir compte du nombre de courses en augmentation. Donc la discussion est actuellement entre 6 et un autre chiffre, qui pourrait être 9. Mon opinion est que 9 est le nombre optimal pour réduire les coûts au final. Je veux dire que 9 moteurs ayant des caractéristiques adaptées coûteront moins cher que 6 avec leurs caractéristiques. A cause de l’endurance. Si vous voulez faire toute la saison avec un seul moteur, il coûtera plus cher que 9 avec des caractéristiques moins endurantes. Donc à mon avis ça devrait être 9, et le gel du développement, ou douze et développement libre, en fonction des résultats. Mais je crois que ce n’est pas le sens des discussions en cours au sein de la MSMA. De ce que je comprends, ils discutent entre 6 ou 9 pour tout le monde, et le seul avantage serait que le développement ne serait pas gelé. »

Comme la réunion de la MSMA lors des tests de Sepang n’a pas permis d’obtenir l’unanimité, c’est un vote de la commission des GP qui va donc prendre la décision sur le nombre de moteurs autorisé en 2016.

Source : www.crash.net

Traduction: J. H. pour Pit-Lane.Biz

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de