Marco Melandri inquiète déjà Aprilia



Il voulait continuer en WSBK avec une RSV4, mais son employeur Aprilia l’a affecté d’office sur une RS-GP. Le genre de poste que beaucoup aimeraient, mais pour Marco Melandri, c’est une mutation disciplinaire. On a beau avoir été un ancien du MotoGP de 2003 à 2010 et avoir même été vice-champion du monde en 2005, on ne reste pas éternellement jeune et motivé. Tout le monde n’est pas Valentino Rossi. Au moment de faire le bilan des premiers tests d’intersaison à Sepang, le patron de la compétition de Noale, Romano Albesiano, est revenu sur le cas de son pilote. Pour s’en inquiéter ouvertement.

La première sortie 2015 des troupes d’Aprilia leur a fait toucher du doigt le long et pentu chemin qu’il leur faudra arpenter pour atteindre les sommets. C’était tout de même attendu. Le MotoGP, c’est l’élite. Un Alvaro Bautista qui se bat à trois secondes du meilleur temps avec la volonté farouche de progresser, ça passe encore. Un Michaël Laverty opiniâtre et constructif, c’est encourageant. Mais voir un Marco Melandri bougon et scotché tout en bas de la feuille des temps, à presque cinq secondes de la plus belle performance, ça coince.

Et ça coince d’autant plus que juste devant, il y a un Alex De Angelis équipé d’une antique ART. Soit sans transmission « seamless » ni rappel des soupapes pneumatiques. Et puis il y a autre chose… « Marco était en difficulté. On n’a pas vu le vrai Marco Melandri durant ces trois jours. Même en le regardant évoluer sur la piste, ce n’était pas le même. C’était étrange. J’espère qu’il va se ressaisir » a commenté Albesiano. Sous d’autres cieux professionnels, on parlerait d’un avertissement. Mais le monde du MotoGP est plus policé : « bien sûr que ce n’est pas facile pour lui. On l’a poussé un peu à venir et c’est parce qu’il sait mettre au point une moto. Alors j’espère qu’on va le retrouver tel qu’il est. » Sinon, Michaël Laverty ne serait certainement pas contre de prendre sa place, même si un bruit a couru un moment au sujet d’un échange avec Jordi Torres, actuellement pilote en WSBK sur une RSV4.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: crash.net


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de