Tommaso Raponi, le crew chief de Xavier Siméon, prends soin des détails



Dans un passé récent, on se souvient de Tommaso Raponi en tant que chef mécanicien d’Andrea Iannone chez Speedmaster ou encore de Pasini, toujours chez Speedmaster mais en MotoGP.

Et depuis 2014, c’est auprès de Xavier Siméon que le technicien italien exerce un art qui, en Moto2, prend tout son sens.

Dans une série où les différences entre les machines sont minimes, le souci du détail est force de loi et c’est précisément ce qu’il a expliqué hier, à l’issue d’une seconde journée de tests sur le circuit de Valence marquée par des conditions déplorables qui auront maintenu au box la plupart des pilotes.        

« Mardi, nous avons simplement amélioré le set-up utilisé lors des essais déjà réalisés à Valence en novembre dernier: nous avons travaillé sur la suspension arrière et monté une nouvelle fourche. Les résultats ont immédiatement été très positifs avec Xavier qui a signé de bons chronos. Actuellement, nous n’avons pas de problèmes majeurs, nous continuons simplement le travail d’affinage : en effet, maintenant, en Moto2, la différence se fait en prenant soin de chaque détail, et bien sûr dans la personnalisation du set-up de la moto afin de répondre aux besoins du pilote mais la concurrence est très serrée et les différences sont minimes. Aujourd’hui, pour la dernière journée, nous allons continuer à travailler même s’il pleut. Ce sera une bonne occasion d’en apprendre davantage sur la Kalex avec laquelle nous n’avons pas encore de références sur piste humide ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de