Fabio Quartararo : « Ça fait bizarre d’être déjà premier au chrono ! »



Il n’aura suffi que d’une seule journée à Fabio Quartararo pour afficher son nom en haut d’une feuille de temps et écrire le début de son histoire en Grand-Prix.

Bien que la pluie ait empêché de connaître la suite de celle-ci, le Niçois a déjà la tête tournée vers Jerez où il voudra prouver que cette première place n’était pas un hasard. 

GP-Inside : Tout d’abord félicitations pour ta performance dès le premier jour, es-tu surpris de ton chrono ?

Fabio Quartararo : « Merci ! Ça fait un peu bizarre d’être déjà premier au chrono, je ne m’y attendais pas. Je savais qu’à Valence je pouvais être dans les cinq premiers par rapport au rythme que j’avais, mais premier je ne pensais pas. »

GP-Inside : As-tu forcé pour réaliser le premier temps ?

Fabio Quartararo : « Oui j’ai forcé un petit peu car quand je suis sorti pour mon dernier run j’avais des pneus neufs, je voulais voir quel temps j’étais capable de faire et à quelle position je serais. »

GP-Inside : Cerise sur le gâteau tu as été régulier dans ton dernier run avec plusieurs 1 :39…

Fabio Quartararo : « Oui voilà, j’ai fait un très bon run, j’ai fait cinq tours en 39. C’est un très bon rythme et c’est bien avant de partir à Jerez. »

GP-Inside : Gabriel Rodrigo et Maria Herrera sont à 1.6s et 2s de toi, est-ce que cela te surprend ?

Fabio Quartararo : « Oui c’est un petit peu bizarre car Gabriel Rodrigo se battait avec moi en course et là il est a plus d’une seconde et demi. Je n’ai pas compris pour Maria Herrera non plus. Seul Jorge Navarro est dans le même rythme que ce qu’il avait fait au CEV. Et pourtant les conditions étaient plus difficiles, notamment avec le vent, lors de la dernière manche à Valence. »  

GP-Inside : As-tu des affinités avec certains pilotes et est-ce que leurs regards ont changé après cette première journée ?

Fabio Quartararo : « Je connais Jules Danilo depuis que je suis petit et je m’entends bien également avec Alexis Masbou. Il y a également Maria Herrera et Gabriel Rodrigo que je connais bien en Moto3. Après je connais plutôt les frères Marquez et Lorenzo. Pour ce qui est du regard des autres pilotes, je pense que certains me connaissaient déjà un peu par rapport au CEV et maintenant ils ont vu que j’avais un très bon rythme. »  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de