Scott Redding aura Cal Crutchlow en ligne de mire cette saison



Authentique espoir du MotoGP, Scott Redding, fait pourtant moins parler de lui que Pol Espargaro ou encore Jack Miller. Une incongruité car le Britannique ne démérite pas. Pour sa première saison en MotoGP, l’an dernier, il a rempli son objectif de terminer comme le meilleur du clan équipé en RCV1000R. Mais il a dû pourtant se battre en coulisse pour mériter la RC213V qui sera sienne en 2015 grâce à l’investissement de son ancien employeur du temps de la Moto2, Marc VDS. Le pilote de 22 ans doit donc toujours prouver ses capacités et si, la saison passée, il avait Nicky Hayden comme objectif, c’est cette fois son compatriote Cal Crutchlow qu’il a mis dans sa ligne de mire.

Une confrontation qui promet car les deux hommes ont des caractères entiers. Entre eux se jouera aussi une suprématie nationale. Mais le duel était inévitable, car le duo sera équipé de la même Honda : « mon premier objectif s’appellera Cal Crutchlow car nous avons le même matériel.Il est également dans un team satellite, mais il a aussi plus d’expérience que moi des pneus et de ces motos prototypes. Alors ce sera un révélateur pour moi » avoue le vice-champion du mode de Moto2 version 2013.

Mais l’Anglais ne s’arrête pas là : « après, il s’agira d’aller chercher les pilotes officiels Marc Marquez et Dani Pedrosa. Ce sera plus compliqué d’aller chercher Valentino Rossi et Jorge Lorenzo car les Yamaha sont meilleures sur certains tracés. Mais mon premier objectif sera Crutchlow. » Pas un mot sur les deux pilotes Tech3, Pol Espargaro et Bradley Smirh. Les considère-t-il déjà comme battus ?

A voir, car les premiers tests de Sepang ont d’abord révélé un Scott Redding qui doit toujours s’adapter à sa nouvelle Honda. Finir à 2.396s de Marc Marquez et peu ou prou à sept dixième de Cal Crutchlow, ce n’est pas pour ainsi dire du genre à impressionner les adversaires. Redding explique : « la moto est plus exigeante et plus puissante. Après six ou sept tours elle se fait physiquement bien sentir. Pour le moment, je la trouve encore un peu imprévisible. En sortie de courbe on se demande parfois ce qui se passe car on est vite aux limites du tracé. L’an dernier, ça n’arrivait jamais. Avec la Honda, il faut rester droit pour aller vite. Je dois changer beaucoup de choses et il est plus difficile de jouer avec les limites. J’essaie de me sentir bien dans cette zone critique. Marquez sait à présent le faire, mais on se souviendra qu’il a beaucoup chuté avant de la maîtriser. Maintenant, il peut évoluer dans cette zone de performance pour faire des tours très rapides. »

Un hommage indirect fait au double champion du monde dont s’est aussi fendu Cal Crutchlow en revenant de Malaisie, puisque l’ancien officiel Ducati n’a pas caché le fait que la Honda était très exigeante pour son pilote. Les essais du MotoGP reprendront à Sepang le 23 février prochain.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: crash.net

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de