Biaggi : « La Ducati ? Belle même si je m’attendais à quelque chose de plus »



Hier, en Italie, avait lieu la présentation de la saison moto de la chaîne détentrice des droits du Superbike, Médiaset.

Parmi l’équipe alignée et pour la deuxième année consécutive, les auditeurs italiens auront la chance de retrouver Max Biaggi au micro.

Vous allez nous dire que pour vous, Mad Max c’est derrière le guidon que vous aimeriez le retrouver et pas derrière un micro.

Et nous, nous vous dirons que s’il ne semble pas à l’ordre du jour que le Romain reprenne du service en Grand Prix, la possibilité n’est toutefois pas entièrement exclue.

En effet, comme il l’a déclaré, outre son rôle de pilote d’essai Aprilia, il ne serait pas nécessairement opposé à une ’wild card’ si l’occasion devait se présenter  

« Je vais essayer la SBK et la MotoGP de Noale au moins une fois par mois. Faire une course pour l’instant n’est pas dans les plans, mais si devait naître cette possibilité, je dirais: pourquoi pas? De ce point de vue il n’y a rien de décidé, mais je ne peux pas l’exclure non plus. Après deux ans d’arrêt ce serait compliqué mais je ne ferme pas la porte. Disons que les trois ou quatre prochains mois porteront conseil ».

Et justement, si on a pu admirer le potentiel de la RSV-4 tout au long des saisons précédentes et même lors des derniers tests Superbike de la saison, difficile d’en dire autant de la RS-GP où Bautista fait ce qu’il peut pendant que Marco Melandri se retrouve à pédaler dans la semoule en fin de peloton. Cette position inconfortable de sa moto ne le surprend toutefois pas.

« D’une certaine manière je m’y attendais, il est nécessaire d’avoir un peu de patience. L’Aprilia n’est pas encore une véritable MotoGP, mais une CRT évoluée. Je me rends compte que ce n’est pas facile pour les pilotes de monter en piste en sachant qu’ils n’ont pas beaucoup de chances de bien figurer, mais il faudra attendre jusqu’en 2016 pour voir la nouvelle moto » 

Mais ce qui, cette semaine, occulte tout le reste, c’est la levée de voile sur la Ducati GP15, la nouvelle arme de Gigi Dall’Igna qui, rappelons-le, était jusqu’il y a peu le fer de lance du Reparto Corse d’Aprilia.

Pourtant, de son côté, rancœur corporate ou petit signe d’agacement vis-à-vis de celle qu’il aurait également pu voir naître, Max Biaggi n’a pas hésité à faire la fine bouche vis-à-vis de la nouvelle arme de guerre de Borgo Panigale

« Bien entendu, elle est belle même si je m’attendais à quelque chose de différent, quelque chose en plus ».

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : GPOne

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de