La poisse s'acharne sur Redding et Kallio



Le team Marc VDS Racing demeure à la quête de ses premiers points dans le championnat du monde Moto2 2011 après que Redding a encore manqué cruellement de réussite sur le circuit d’Estoril où ses espoirs de podium étaient grands.

Son coéquipier finlandais, Mika Kallio, semblait pour sa part en mesure d’obtenir son premier top 15 de la saison après avoir réalisé une très belle remontée de la 26e à la 14e place. Son 150e Grand Prix a malheureusement pris fin prématurément, sur chute, au 19e tour.

Redding qui pensait en avoir fini avec la malchance se voyait déjà signer ce qui aurait pu être sa meilleure performance de l’année. Auteur d’un départ agressif et de dépassements incisifs, le pilote britannique avait réussi à regagner rapidement six positions pour figurer à la septième place, avec le podium en ligne de mire.

Economisant ses pneus, Redding attendait son heure pour passer à l’attaque sur la seconde moitié de la course. Malheureusement, le Britannique fut la malheureuse victime d’une erreur du champion du monde 125 en titre Marc Marquez, au freinage du virage numéro 6. Redding allait parvenir à reprendre la piste en 35e position pour finalement passer 25e sous le drapeau à damiers.

Faute de réaliser un départ aussi tonitruant que celui de son coéquipier, Kallio s’est retrouvé bloqué dans le premier virage, glissant ainsi à la 26e place. Le pilote de 28 ans ne s’est pas pour autant découragé. Se faufilant dans le peloton, il était même revenu en 14e position, à la lutte avec Alex de Angelis, l’un des favoris pour le titre de champion du monde, quand il est lui aussi tombé au virage numéro 6. Indemne, Kallio pourra participer mardi et mercredi aux essais prévus par le team Marc VDS Racing à Estoril.

Scott Redding : « Dire que je suis déçu est bien en deça de la réalité car pour la première fois de l’année, je me sentais vraiment à l’aise sur la moto. On avait pris le risque d’utiliser un nouveau réglage d’embrayage pour la course, et cela s’est avéré très positif mais si j’ai dû apprendre à m’en servir dans les premiers tours. Je n’avais plus de problème pour arrêter la moto comme cela avait été le cas aux essais, je m’étais installé dans un bon rythme et j’étais satisfait de patienter en sixième position derrière les leaders en position d’attente. C’est alors que Marquez m’est rentré dedans sans que je puisse faire quoi que ce soit. Le mur se rapprochait si vite que j’ai dû quitter le navire. Le carénage était endommagé, mais j’ai tout de même pu reprendre la piste et rouler dans des chronos qui auraient pu me permettre de finir dans le top 5. Cela aurait même pu donner un podium si Marquez n’avait pas commis une attaque aussi stupide. Mais bon, c’est la course, et j’en ai été aujourd’hui la victime. Nous avons fait des progrès avec la moto, nous testons à nouveau mardi et mercredi, aussi j’espère que cela finira par me permettre d’obtenir des résultats décents, et ce dès la prochaine course au Mans. »

Mika Kallio : « Ce n’est pas vraiment comme cela que je voulais célébrer mon 150e Grand Prix, mais je suis malheureusement tombé exactement au même endroit que lors de la séance de qualification. J’ai perdu quelques places en début de course à cause de ce premier virage très serré qui a causé un énorme embouteillage. Après quelques tours j’ai commencé à me sentir à mieux. Nous avions plus de grip de l’arrière qu’aux essais, certainement grâce aux nouveaux réglages de suspensions que nous avions adoptés. J’ai pu rouler sur un meilleur rythme. J’ai fait plusieurs dépassements, et je pensais vraiment pouvoir marquer mes premiers points, ce qui aurait été une bonne base pour la suite du championnat. Mais je suis tombé, une chute copie carbone de celle d’hier. C’est un peu bizarre car selon l’acquisition de données, j’ai fait exactement la même chose à cet endroit qu’au tour précédent. En qualification, la fourche était réglée plus souple. Nous l’avons durcie pour la course, mais je suis encore tombé. »

Michael Bartholemy : « On dirait bien que nous ne pouvons pas nous sortir de la guigne qui semble nous poursuivre en ce moment. Une chose dont je suis sûre pour ce qui est d’aujourd’hui, c’est que l’erreur de Marquez a coûté un podium à Scott. Même après sa chute, nous avons pu constater qu’il avait le même rythme que les pilotes de devant. C’est très frustrant de perdre une chance de podium dans ces circonstances. Je ne sais pas pourquoi Marquez a fait ça, mais c’est décevant car nous souhaitions tous tant montrer que l’équipe Marc VDS Racing était de retour et capable de batailler pour le podium. Avant sa chute, Scott semblait très fort, et je suis heureux du fait qu’il semble beaucoup plus content de sa moto, ce qui rend optimiste pour la prochaine course au Mans. Je suis content de Mika aujourd’hui car il a montré un bel esprit combatif. Il s’est battu pur rejoindre et doubler de Angelis qui est l’un des meilleurs pilotes du Moto2. Malheureusement, il a commis une erreur et il est tombé au même virage où Scott s’est fait sortir par Marquez. Le virage 6 n’était décidément pas nous aujourd’hui. Cela nous aurait fait du bien de marquer quelques points aujourd’hui, mais je pense que tous les deux ont fait de bons progrès, et nous pouvons nous tourner vers le Mans avec confiance, en espérant que cette fois la chance de notre côté. »

Marc VDS Racing Team Press Office

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de