Valentino Rossi redoute de plus en plus les Ducati



Avant l’arrivée de la nouvelle GP15 et au vu des performances déjà affichées lors des premiers tests de Sepang par la GP14.3, Valentino Rossi avait tiré la sonnette d’alarme : les motos rouges allaient être de sacrées trouble-fêtes cette saison, et d’abord en raison des largesses que le règlement leur a accordé depuis l’an dernier. Des facilités leur permettant de jouir du meilleur des deux mondes, l’un Factory avec l’électronique exclusive du constructeur, et l’autre Open avec, entre autres, un pneu très tendre fourni par Bridgestone. Une compensation pour retard sur la concurrence qui apparaît à présent comme un réel avantage sur elle. De quoi faire raler. 

Au terme d’une seconde journée en Malaisie qu’il a bouclé hors du top 5, le « Doctor » a remis le sujet sur le plateau. Il faut dire qu’il côtoie depuis hier la nouvelle GP15 sur la piste et qu’il constate aujourd’hui que les deux nouvelles motos italiennes sont troisième et quatrième sur une feuille des temps où elles tiennent un rythme élevé : « je suis assez inquiet en ce qui concerne les Ducati. Leur ancienne machine n’était déjà pas si mal. Sur un tour, elles ont l’avantage du pneu extra-tendre, ce dont elles profitaient avec la précédente version de la Desmosedici. Iannone a montré qu’il était capable de tourner en 1’59.3. » 

« Leur nouvelle moto semble meilleure et tous les pilotes sont très satisfaits et s’ils progressent encore un peu, ils pourront effectivement se battre avec les Yamaha et les Honda. A ce rythme, il sera difficile de rester devant eux lors des qualifications car leur pneu extra-trendre leur donnera un réel avantage. Il faudra espérer que l’on puisse reprendre l’avantage en course. L’an dernier les Yamaha et les Honda ont montré qu’elles étaient plus rapides lors de la seconde partie de la course. » 

Certes, mais la première partie risque d’être alors problématique. Demandez à Pedrosa ce que l’on ressent au milieu de Ducati, avec notamment un saignant Iannone qui fait le métier. Avec la réglementation Open, les Ducati ont aussi droit à quatre litres de plus dans le réservoir, soit 24 litres d’essence au lieu de 20, et à 12 moteurs à la saison que l’on peut faire évoluer au lieu des 5 figés pour Yamaha et Honda. Certes, Ducati n’a rien gagné depuis 2010, mais avec une moto GP14 en plein développement, les hommes de Borgo Panigale sont montés trois fois sur le podium et ont décroché une pole-position l’an passé. 

Avec une GP15 qui aurait résolu sa tare congénitale de sous-virage, la conjoncture risque de se présenter sous un tout nouveau visage. Valentino Rossi le pressent et les teams satellites des deux blasons japonais le redoutent. Car pour le coup, la bataille pour eux seraient perdue d’avance et tout espoir de podium irrémédiablement anéanti tandis que leurs pilotes prendraient plus de risques pour tenter de compenser. 

Stay tuned !  

Rejoignez-nous sur Facebook 

Rejoignez-nous sur Twitter 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de