Gigi Dall’Igna sur la GP15 : « je suis content mais pas pleinement satisfait »



Les seconds tests de Sepang ont été l’occasion pour Ducati et Gigi Dall’Igna de dévoiler au monde entier le fruit de leurs recherches.

En effet, c’est lors de ce test que la tant attendue GP15 a avalé ses premiers kilomètres de piste.

Une belle réussite si on s’en tient aux chronos des pilotes mais pourtant, même si les indicateurs semblent tous au vert, du côté de Borgo Panigale, on ne se montre qu’à moitié satisfait !

Gigi Dall’Igna : « En ce qui concerne Andrea Iannone, je pense que nous avons trouvé un bon set-up. Un point de départ raisonnable pour la GP15. Avec Dovi, je pense que nous devons travailler un peu plus parce que nous devons résoudre certains problèmes en fin de freinage. Je suis donc assez content mais pas complètement satisfait.

Il y a quelques petites choses auxquelles nous ne nous attendions pas. Mais je pense que c’est tout à fait normal parce que la moto est complètement nouvelle et vous ne pouvez pas penser à tout avant. Vous devez tester, vérifier ce qui se passe et essayer de résoudre les problèmes qui surgissent.

Pour moi, 80% des commentaires des pilotes coïncident avec nos simulations, mais il reste plus ou moins 20% que nous devons comprendre. »

Et comme il reste des choses à comprendre, le technicien italien ne peut garantir que ce sera la GP15 qui disputera la course au Qatar.

« Je ne veux pas prendre maintenant la décision concernant la moto que nous allons utiliser lors de la première course avant le test qui aura lieu au Qatar. Une piste ce n’est pas assez pour vérifier complètement la nouvelle moto et j’ai aussi besoin de plus de kilomètres sur les moteurs.

Pour le moment nous n’avons pas eu de soucis de fiabilité. Et c’est vraiment bien. Mais nous devons pousser le kilométrage et voir ce qui se passe. Nous devons encore effectuer une autre comparaison entre la GP14.3 et la GP15 lors des essais du Qatar et après seulement, nous pourrons peut-être nous avoir une meilleure opinion sur quelle moto utiliser pour la course ».

Une décision que Gigi Dall’Igna ne prendra d’ailleurs pas car dans sa philosophie, seul le pilote peut décider avec quelle moto rouler !

« La décision finale reviendra aux pilotes. Ce n’est pas à moi de choisir. Le pilote doit faire au mieux pour soigner la performance et ne pas suivre mon avis. J’ai eu cette approche toute ma vie. Si vous vous souvenez de Marco Simoncelli quand il a remporté le championnat 250, pendant deux ou trois courses il avait deux Aprilia différentes dans le garage ».

Rendez-vous donc pour les tests du Qatar qui se dérouleront du 14 au 16 mars sur le circuit de Losail.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : crashnet

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store