Karel Abraham ne s'est pas fait que des amis à Sepang

Souvenez-vous de cette image : un Cal Crurchlow au guidon de sa Honda sur une piste de Sepang surchauffée avec un majeur levé bien en évidence. Pour qui ce signe d’humeur ? Pour un Karel Abraham évoluant alors à ses côtés et qui n’a pu manquer le massage. Excessif le sémillant pilote Britannique du team LCR ? A moins que ce ne soit le Tchèque qui s’attire les foudres de ses collègues. Car le même Karel s’est retrouvé, et au même endroit du tracé, dans le collimateur d’un Scott Redding tout aussi haut en couleur. 

Tout juste satisfait de son seizième chrono aux termes des seconds tests de Sepang, celui qui a retrouvé un team Marc VDS qui fait ses premiers pas parmi l’élite avec une vraie RC213V sait qu’il a encore du pain sur la planche. C’est justement pour ça qu’il ne faut pas plus l’agacer que ça. Si bien que lorsqu’un pilote veut prendre sa roue, il n’est pas d’humeur à la partager. Surtout pour un Karel Abraham qui semble avoir une addiction à la manœuvre : « ne me parlez pas d’Abraham ! » a tonné le vice-champion du monde de Moto2 version 2013. « il est toujours là à vous suivre. S’il était dans un tour rapide, passe encore, mais il attend encore et toujours. » 

Le décor posé, il nous parle de l’incident sur la piste : « lors de ce tour, j’ai voulu lui faire comprendre que ça suffisait, et il a répondu ce qui a fait monter la tension. C’est agaçant à la fin, car on roule dans des conditions de chaleur extrême, on se concentre, et on le retrouve toujours au même endroit lorsque vous roulez. Je lui ai montré ma frustration, voilà tout. » Avec deux Anglais de cette envergure sur le râble, le Tchèque va devoir faire attention à l’avenir… Quant au message sur les suiveurs invétérés, il pourrait aussi avoir un certain écho chez les habitués d’un genre que l’on attribuait surtout jusque là à Hector Barbera. 

Stay tuned ! 

Rejoignez-nous sur Facebook  

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: MCN


 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de