Misano, Espargaro (7e) : « Très fier »



KTM a obtenu un nouveau top-10 à Misano, grâce à Pol Espargaro. « Honnêtement, nous en voulons toujours plus ! », s’exclame-t-il.

Le Grand Prix de Saint-Marin devrait pourtant rester longtemps comme un bon souvenir. Pol Espargaro s’est qualifié 2e et a terminé 7e, après avoir tenu tête à des pilotes officiels Yamaha et Ducati. « C’était tellement beau pour nous après tout le week-end d’être 6e ou 7e, au niveau du rythme. Nous nous attendions à ça pour la course, mais le problème est que nous partions en 2e position ! Donc tout ce qui est plus bas que ça n’est pas super, mais être 7e… C’était une super course, seulement une place derrière le meilleur résultat sur le sec, au Mans. C’était une journée très positive »

Même s’il y a encore beaucoup de travail à réaliser, le pilote KTM savoure son moment. « Nous ne tournons pas super bien dans les virages, mais vu d’où nous venons, c’est absolument incroyable. Il nous reste ces petits problèmes à améliorer, mais bon, nous venons de faire tout un week-end dans le top 7 et nous avons démarré en 2e place. C’est un super week-end, nous devons en être très fier. »

Parti 2e, Pol Espargaro s’est retrouvé 5e à l’issue du premier tour. Il raconte son départ, qui « aurait pu être meilleur. J’ai très vite relâché l’embrayage, mais quand j’ai commencé à avoir un écart avec Maverick, je l’ai relâché encore un peu plus pour gagner un peu plus pour le premier virage, car ils ont une bonne vitesse de passage en courbe. Mais j’ai eu un peu de wheeling, et Quartararo est passé de la droite à la gauche assez subitement. J’ai donc dû stopper la moto sinon il y aurait eu une grosse collision dans la ligne droite. Des gars m’ont dépassé, mais je pense qu’au final ça n’était pas un gros problème pour moi, car la distance entre moi et les gars devant était énorme, donc ma course n’aurait pas changé avec un meilleur départ ».

Après avoir retenu Valentino Rossi, l’Espagnol s’est ensuite pris au duel avec Franco Morbidelli et Andrea Dovizioso. « Dovi était très fort à l’accélération des virages 8 et 10. Il était un peu moins faible que les Yamaha sur les freins, mais moins bien que nous. Par rapport à Morbidelli et Dovi, nous étions meilleurs sur les freins. Je perdais pas mal dans les virages 3, 8 et 10 à l’accélération, car je patinais trop. Mais je suis content car nous avons un point fort, et quand tout va bien, je peux me battre. »

Place maintenant au Grand Prix d’Aragon, un circuit qu’il « aime énormément, et par le passé nous n’avons pas été mauvais là-bas. La moto est bien meilleure maintenant, nous avons plus informations, nous pouvons faire un bon week-end. Mais nous devons commencer les FP1 et voir où nous sommes.

J’aime ce circuit, nous roulons à domicile, la famille et les amis viennent, vous voulez faire un bon résultat, donc la pression sera au rendez-vous, mais c’est ce qui nous motive, cette pression. Je ne veux pas trop parler car Misano n’était pas une très bonne piste pour nous et on repart avec une 7e place, ce qui est très bien. J’ai hâte de remonter sur la moto, et quand tu termines un week-end avec ces sensations, t’as juste une envie, c’est de recommencer ».

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de