À 22 ans, Pawi prend sa retraite



Premier malaisien à remporter un Grand Prix, Khairul Idham Pawi, handicapé par une blessure à la main gauche depuis mai 2019, a décidé de tirer sa révérence.

Khairul Idham Pawi et les courses de moto, c’est fini. Le pilote de l’équipe Petronas Sprinta Racing, qui a fêté ses 22 ans le 20 septembre dernier, a annoncé au micro du média malaisien Astro Arena qu’il mettait un terme à sa carrière. Il n’avait pas trouvé de guidon pour 2021. après une saison 2020 des plus compliquées en Moto3.

Vainqueur de l’Asia Dream Cup 2014, « KIP » était arrivé en Europe en 2015, soutenu par le Honda Team Asia qui lui avait trouvé une place en mondial Moto3 junior (CEV). Sixième et meilleur pilote asiatique de la compétition, il avait alors été promu en championnat du monde, toujours avec la même équipe.

Ses débuts furent tonitruants. Khairul Idham Pawi s’imposa dès le troisième Grand Prix de sa carrière, à Termas de Río Hondo (Argentine), sur un bitume trempé où il avait montré une aisance royale sous la pluie. Premier malaisien à gagner une course, il avait devancé le deuxième, Jorge Navarro, de plus de 26 secondes (!). Le même exploit fut répété trois mois et demi plus tard au Sachsenring (Allemagne), dans des conditions météorologique similaires.

Magicien sous la pluie, le pilote du Honda Team Asia fut emmené en catégorie Moto2 dès 2017, à l’âge de 18 ans. Trop tôt, visiblement : il se séparera de son équipe deux saisons plus tard, avec un maigre bilan de 11 points marqués.

Recruté par Petronas Sprinta Racing pour la campagne 2019, Khairul Idham Pawi débuta avec des performances plutôt encourageantes par rapport aux années précédentes : 17e à Losail, 13e à Termas de Río Hondo, 17e à Austin – il n’avait jamais fait aussi bien sur ces circuits en Moto2. Tout bascula le 3 mai à Jerez, aux essais libres du Grand Prix d’Espagne.

Victime d’une grosse chute, le Malaisien se releva blessé à la main gauche, avec une fracture ouverte du petit doigt et des dommages au tendon. Suivirent des mois de repos et de récupération, ponctués par deux opérations (amputation partielle). Sa tentative de retour en piste à Brno, durant l’été, fut avortée. Et sa saison en resta là.

Conservé par l’équipe Petronas mais redescendu en Moto3 en 2020, Khairul Idham Pawi espérait trouver les ressources pour relancer sa carrière. Son meilleur résultat fut une 19e place au Grand Prix de France, quelques semaines après s’être à nouveau blessé à la main. Lui qui rêvait de l’arrivée de Valentino Rossi dans la structure Petronas pour le côtoyer en 2021, ne sera finalement plus membre de l’équipe. Ni d’aucune autre en mondial, puisque sa carrière est désormais donnée pour terminée.

Pawi (Petronas) : « Rossi est un héros, ce serait bien de l’avoir dans le team »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments