À Barcelone, Martin dit aurevoir au titre Moto2



Contraint à l’abandon à cause d’un problème technique, Jorge Martin a enregistré son quatrième résultat blanc de l’année au Grand Prix de Catalogne. Sans doute celui qui l’élimine de la course au titre de champion du monde Moto2.

Remporter un titre mondial demande d’être rapide, mais pas que. D’autres ingrédients doivent être présents tout au long d’une saison. Parmi eux, il y a ce que certains appellent la « chance du champion », ou en tout cas l’habilité à éviter les incidents qui font perdre de gros points. Ceux qui, à la fin de l’année, font la différence entre le premier et les autres.

Pour Jorge Martin, cette « chance du champion » n’a pas décidé de lui sourire en 2020. Le pilote Red Bull KTM Ajo visait clairement le titre, avec pour ambition de grimper en MotoGP en 2021 auréolé de la couronne Moto2. Il ira bien en catégorie reine l’an prochain, devenant pilote Ducati avec l’équipe Pramac Racing. Mais ce sera vraisemblablement sans le titre espéré.

Il n’avait pas fallu attendre longtemps pour que le vent ne tourne pas en sa faveur. Dès la course d’ouverture, au Qatar, l’Espagnol avait été victime de problèmes de pneus, le contraignant à terminer 20e alors qu’il luttait pour la victoire (!).

Après s’être refait à Jerez (3e et 6e), Brno (8e) mais surtout Spielberg (1er puis 2e), Jorge Martin faisait à nouveau partie des favoris, remonté à la 3e place du championnat à 8 points du leader, Luca Marini. Mais un test positif au Covid-19 l’a empêché de participer aux deux courses de Misano, laissant ses adversaires reprendre de la marge.

Arrivé à Barcelone avec 46 points de retard sur la tête du championnat, le pilote Red Bull KTM Ajo y croyait encore. Mais pour cela, il lui fallait inverser la tendance et remettre en marche la machine à gagner, comme il l’avait fait sur les Grands Prix d’Autriche et de Styrie – il avait remporté les deux, avant d’être privé d’une victoire pour être sorti sur la partie verte du circuit dans le dernier tour (lire ici). Mais le week-end barcelonais s’est à nouveau révélé tumultueux pour Jorge Martin.

Compétitif aux essais libres (5e), il s’est manqué en Q2 (14e) et était donc condamné à l’exploit en course. Il a pris un bon départ et s’est frayé un chemin jusqu’au top-10, dans lequel il est rentré au 6e tour. Les leaders étaient trop loin, mais Jorge Martin avait encore l’opportunité de grapiller d’autres places, n’étant qu’à 1,4 seconde du 7e.

Les ennuis ont alors commencé sur sa Kalex, avec l’apparition d’un problème au niveau de la boite de vitesse. Le futur pilote Ducati s’est mis à rendre des positions, jusqu’à devoir rentrer aux stands à 8 tours de l’arrivée. La tuile.

Cet abandon, couplé à la victoire de Luca Marini, repousse Jorge Martin à 71 points de la première place du championnat. Certes, il en reste encore 150 à distribuer, et son état d’esprit sera d’y croire jusqu’au bout. Mais en étant réaliste, le problème technique de Barcelone a vraisemblablement éteint ses chances de sacre. D’autant plus qu’avant d’aller chercher Luca Marini (1er), il lui faudra rattraper les 24 longueurs qui le séparent de Sam Lowes (4e), puis les 35 de Marco Bezzecchi (3e) et les 51 d’Enea Bastianini (2e).

Championnat Moto2 après Barcelone : 1. Marini 150 pts, 2. Bastianini 130 (-20), 3. Bezzecchi 114 (-36), 4. Lowes 103 (-47), 5. Martin 79 (-71), 6. Nagashima 72 (-78), 8. Canet 61 (-89), 7. Vierge 59 (-91), 9. Lüthi 57 (-93), 10. Roberts 56 (-94)…

Barcelone, Moto2 : Marini taille patron

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] À Barcelone, Martin dit aurevoir au titre Moto2 […]