À Misano, une session aux allures de test MotoGP fin juin



La location du Misano World Circuit Marco Simoncelli, du 23 au 25 juin, ne devrait pas voir seulement une Ducati en piste. Les équipes MotoGP KTM et Aprilia pourraient également être de la partie.

La reprise des tests s’organise auprès des constructeurs MotoGP. KTM a mené une première session à Spielberg (Autriche) les 27 et 28 mai. Aprilia prévoit de faire rouler son essayeur Bradley Smith à Misano (Saint-Marin) les 10 et 11 juin. La piste san-marinaise a également été louée par Ducati du 23 au 25 juin, avec Michele Pirro au guidon de la Desmosedici GP20. Il se disait que d’autres marques allaient partager le circuit avec les Rouges à cette date, et les informations se font maintenant plus précises.

Aprilia rejoindrait ainsi Ducati et confierait une RS-GP au pilote titulaire Aleix Espargaro, en plus de Bradley Smith. La présence de l’Espagnol reste toutefois dépendantes des restrictions de déplacement. Il vit en Andorre et a été autorisé à se rendre au circuit de Barcelone-Catalogne, en Espagne, la semaine dernière. L’Italie s’apprête à rouvrir ses frontières, mais encore faut-il qu’il puisse trouver un vol, disposer des autorisations nécessaires pour aller le prendre (il n’y a pas d’aéroport en Andorre), puis revenir chez lui.

À cette même session s’ajouterait KTM. Nous ne disposons pas encore d’informations valides concernant l’identité des pilotes, mais les titulaires (Pol Espargaro et Brad Binder) ont le droit d’accompagner les essayeurs (Dani Pedrosa et Mika Kallio) grâce au système de concessions mis en place par la Dorna. Un système qui autorise, selon leurs résultats, certains constructeurs à disposer de plus de libertés vis-à-vis des essais et du développement des prototypes. Pour 2020, Aprilia et KTM sont concernés.

Misano faisant partie des trois circuits listés par Honda et Yamaha pour mener des tests, les deux marques japonaises seraient également conviées à venir rouler, d’après Motorsport. Mais les restrictions de déplacement imposées par le gouvernement japonais compliquent la chose pour les ingénieurs nippons. Les pilotes d’essais Stefan Bradl et Jorge Lorenzo vivent en Europe mais ont besoin d’une équipe technique adéquate pour les accompagner.

Quant à Suzuki, Misano n’est pas parmi les circuits indiqués pour faire des essais. Il ne sera donc pas possible d’y voir Sylvain Guintoli en action fin juin, à moins que la Fédération internationale de motocyclisme n’accorde une exception à la firme d’Hamamatsu.

La saison 2020 de MotoGP est censée reprendre le 19 juillet à Jerez de la Frontera, sous réserve du feu vert du gouvernement espagnol. Si tel est le cas, un test pré-GP comprenant tous les pilotes aura lieu le mercredi 15 juillet sur le tracé andalou.

Voilà à quoi ressemblerait le nouveau calendrier 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de