Abraham, Öncü… Ils quittent les GP en 2020



Quatorze pilotes du championnat du monde de vitesse moto 2019 n’y seront plus en 2020. Qui sont-ils ?

MotoGP

Jorge Lorenzo : L’Espagnol a décidé de ne pas aller au bout de son aventure avec le Repsol Honda Team, la faute à une adaptation difficile à la Honda RC213V, de mauvais résultats, de multiples blessures et ce qu’il jugeait comme une situation pas acceptable ni pour l’équipe, ni pour lui.

Karel Abraham : Le Tchèque devait disputer la saison 2020 chez Reale Avintia Racing, mais son contrat a été brusquement cassé fin novembre. L’équipe l’accuse d’avoir demandé plus que ce qu’il ne pouvait avoir, et de ne pas avoir respecté certains paiements ; le pilote dénonce un comportement malhonnête

Moto2

Andrea Locatelli : Pour sa troisième saison dans la catégorie, l’Italien a fait moins bien qu’en 2018 (18e place finale avec 46 points marqués, contre une 15e place avec 52 unités la saison passée). Il n’a pas été reconduit par l’Italtrans Racing Team, remplacé par le champion du monde Moto3 sortant, Lorenzo Dalla Porta.

Dimas Ekky Pratama : L’IDEMITSU Honda Team Asia croyait en son pilote indonésien, mais ses premiers résultats n’ont pas confirmé les attentes (jamais dans le top-20), puis une sérieuse blessure l’a privé d’une partie de la saison – il a manqué sept Grands Prix.

Dominique Aegerter : Une campagne difficile pour le Suisse au guidon de la toute nouvelle MV Agusta. Il a réussi à ramener 19 points mais n’a pas été conservé, et n’avait pas la somme nécessaire à apporter pour garder sa place. Il pourrait toutefois faire de nouvelles apparitions en Moto2 puisqu’il est le pilote remplaçant de Liqui Moly Intact GP. Il sera aussi en MotoE avec Intact GP.

Lukas Tulovic : Le jeune allemand, toujours en phase d’apprentissage, n’est rentré dans le top-15 qu’à une seule reprise sur une KTM compliquée à dompter. Mais il aurait sans doute été conservé par Kiefer Racing, si la structure n’avait pas dû elle-même quitter le mondial.

Philipp Öttl : Aucun point marqué pour le rookie allemand de 23 ans, qui n’a pas retenu l’attention des managers pour 2020. Son team, Red Bull KTM Tech3, a mis les voiles de la catégorie suite à la décision de KTM de faire de même.

Steven Odendaal : L’aventure du Sud-Africain s’est terminée à la fin de l’été 2019. Il a été écarté des rangs de chez NTS RW Racing GP pour des résultats pas à la hauteur et une situation sportive enkystée.

Xavi Cardelús : Les performances de l’Andorran (meilleur résultat : 18e) ne justifiaient pas un maintien dans la catégorie intermédiaire. Il reste toutefois dans l’environnement mais des Grands Prix, puisqu’il disputera la Coupe du monde MotoE.

Moto3 

Can Öncü : La surprise Can Öncü, vainqueur du Grand Prix de Valence 2018 alors qu’il était wild-cad, ne s’est pas confirmée. Le Turc de 16 ans s’est battu tout au long de l’année pour essayer de rentrer dans les points, et la structure Red Bull KTM Ajo a décidé que cela n’était pas suffisant.

Kazuki Masaki : Le Japonais de 19 ans, en difficulté sur la KTM, s’est montré à quelques reprises – notamment au Mans, où il a fini 8e. Mais c’était trop peu pour ne pas perdre sa palce chez BOE Skull Rider Mugen Race, où arrive Jakub Kornfeil.

Riccardo Rossi : Pour ses débuts en championnat du monde, le rookie italien a tardé à s’illustrer – il a marqué ses premiers points à Misano, en septembre. Même s’il a progressé tout au long de l’année, il n’a pas été conservé par l’équipe Kömmerling Gresini Moto3.

Tom Booth-Amos : Situation assez similaire pour le Britannique, qui a lui eu encore plus de mal au guidon de la KTM du CIP Green Power. Il a réussi à sauver 10 points, dont 8 scorés lors d’un Grand Prix d’Australie où il a réussi à éviter les erreurs (11 chutes et un forfait).

Vicente Pérez : Le contrat liant l’Espagnol à l’équipe Reale Avintia Arizona 77 n’était plus valable dès la fin du mois de juin, après le Grand Prix de Catalogne. En cause : des résultats jugés pas satisfaisants (aucun point marqué lors des sept premières épreuves).

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur FacebookTwitter, Instagram.

Zarco, Abraham, Ducati : les explications de Rubén Xaus

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de