Agostini conseille à Rossi de se retirer



« Il n’y a rien à faire contre le temps qui passe » : Giacomo Agostini estime qu’à 42 ans, il est l’heure pour Valentino Rossi de quitter la grille du MotoGP.

Valentino Rossi doit se prononcer cet été sur son avenir en MotoGP. À 42 ans, le nonuple champion du monde souhaitait initialement faire une saison de plus en 2022, la 27e de sa carrière. Mais les résultats ne sont plus au rendez-vous – 17 points marqués en 9 courses à la mi-championnat –, et son manque de compétitivité devrait l’amener à annoncer la fin de sa carrière en catégorie reine.

« Je n’ai pas encore décidé parce que je vais y réfléchir plus profondément durant la trêve », introduisait-il à la veille du Grand Prix des Pays-Bas, avant de concéder qu’il devait « aussi parler avec Yamaha et le team, mais nous voulons essayer d’obtenir de meilleurs résultats. Le début de la saison n’a jusqu’à présent pas été fantastique. De ce point de vue, il sera très difficile de rouler aussi l’an prochain ». Pas une déclaration de départ à la retraite, mais pas loin.

Plusieurs acteurs des Grands Prix moto se sont prononcés en ce sens, notamment Giacomo Agostini. L’Italien, quinze fois champion du monde entre 1966 et 1975 (il roulait dans plusieurs catégories), a indiqué à plusieurs reprises que Valentino Rossi devait accepter que le temps avait passé, même pour lui. Voici les mots choisis par « Ago » au micro du journal italien La Repubblica :

« Je crois peu dans les miracles. J’ai, comme bien d’autres sportifs, appris qu’il n’y a rien à faire contre le temps qui passe (‘l’horloge de la vie’ dans le texte original, NDLR). Tu peux accélérer tout autant que tu veux, mais il va toujours plus vite que toi. »

« C’est ça le sport de haut niveau. À un certain âge, qu’a Valentino, seuls quelques vieux boxeurs continuent, mais ils se battent entre eux. On appelle ça le spectacle, mais c’est du show. Dans notre monde, celui de la vitesse, des motos, ça ne fonctionne pas. Seul le vin devient meilleur avec le temps qui passe, mais parfois, laisser passer trop de temps en fait du vinaigre. »

Sur la grille MotoGP, Marc Marquez fait partie de ceux qui se sont exprimés sur le cas Valentino Rossi. L’Espagnol parlait initialement de sa propre carrière, disant qu’il resterait là tant qu’il se sentirait en mesure de gagner. Avant d’ajouter qu’il ne ferait par exemple pas ce que fait actuellement son adversaire italien, toujours en compétition alors qu’il n’a plus gagné depuis 2017.

Marc Marquez ne l’a visiblement pas dit qu’à la presse, puisque Giacomo Agostini raconte une anecdote similaire. Et d’après l’Italien, cette ténacité de Valentino Rossi force « l’admiration » de son adversaire :

« Après sa victoire spectaculaire au Sachsenring, j’ai parlé avec Marquez, je lui ai montré mon admiration pour ce qu’il a fait, et la manière avec laquelle il s’est comporté durant sa longue récupération. Nous avons plaisanté sur le fait qu’il sera celui qui me dépassera en nombre de victoires, car il en a maintenant 83, et il a tout le temps du monde pour aller chercher mon record. Et curieusement, il m’a fait part de son admiration pour Valentino ; ça lui semble incroyable qu’il continue à rouler alors qu’il ne rentre même pas dans le top-10 en course. »

En vacances depuis fin juin, le paddock MotoGP doit se retrouver au Red Bull Ring de Spielberg, la semaine du 2 août, pour le Grand Prix de Styrie qui aura lieu du 6 au 8. Un événement qui pourrait voir Valentino Rossi en dire plus sur son futur.

Le temps, dernier adversaire de Valentino Rossi

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

dating my father gay stroy

Agostini conseille à Rossi de se retirer – GP Inside