Aleix Espargaro prêt pour son ultime contrat avec Aprilia



« Nous sommes sur le point de trouver un accord. Si je renouvelle avec Aprilia, ce sera mon dernier contrat. » Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini)

Un temps traversé par les doutes, Aleix Espargaro a pris sa décision et veut continuer sa carrière en MotoGP en 2021. Deux éléments ont fait pencher la balance en ce sens : le confinement, qui lui a fait réaliser à quel point la compétition moto lui manque ; les progrès de la nouvelle Aprilia RS-GP, au guidon de laquelle il sent qu’il peut être plus compétitif que par le passé.

Trois mois après avoir dû mettre les gants de côté à cause de l’épidémie de coronavirus, l’Espagnol a repris l’entraînement, dans le cadre du déconfinement et grâce à un certificat professionnel de la Dorna. Il a pu voyager d’Andorre à Barcelone afin de rouler sur le circuit de Barcelone-Catalogne avec une Aprilia RSV4 1100 (Superbike). Là-bas, les médias locaux lui ont demandé comment se profilait son avenir, alors que le marché des transferts 2021 commence à s’activer.

Aleix Espargaro veut continuer avec Aprilia, et Aprilia veut prolonger Aleix Espargaro. Il ne manque donc presque que la signature, pourrait-on dire. « Nous sommes sur le point d’arriver à un accord. J’ai toujours dit que ce que je veux est que l’Aprilia fonctionne, et partir à la retraite avec Aprilia. Je sais comment est la moto, bien plus compétitive qu’avant, mais le plus important est le projet technique », explique le pilote.

À bientôt 31 ans, le pilote Gresini en est actuellement à sa seizième saison en championnat du monde. Il a déjà exprimé l’envie d’avoir plus de temps pour s’occuper de sa famille, et ne va donc pas rester en MotoGP jusqu’à la quarantaine. « Si je renouvelle avec Aprilia, ce sera mon dernier contrat, annonce-t-il. Je ne sais pas s’il sera de deux ans ou plus. »

Ce qu’Aleix Espargaro ne veut pas, c’est que les progrès que fait le projet Aprilia soient stoppés, alors que le bon chemin semble avoir été pris. Pouvoir être compétitif est la condition à laquelle il poursuivra l’aventure. Les premiers essais de l’année 2020 l’ont convaincu à continuer. « J’ai confiance et je souhaite que le projet technique continue à croître et, si c’est comme ça, comme ils me l’assurent, j’aimerais être le leader de cette équipe. »

Espargaro : « J’en ai presque eu les larmes aux yeux aux premiers tours »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] affirmée : renouveler Aleix Espagaro et Andrea Iannone. Pour l’Espagnol, un accord serait sur le point d’être trouvé. Quant à l’Italien, le destin de la transaction se joue à Lausanne, en Suisse, au Tribunal […]