Alex Marquez : « Mon objectif n’est pas de faire taire ceux qui parlent mal de moi »



Les critiques sur les réseaux sociaux, Alex Marquez essaie de ne pas s’y attarder, ni de les contrer. « Mon objectif n’est pas que les gens disent : ‘Ah, tu as fais faire tous ceux qui parlaient mal de toi’. J’essaie de faire le meilleur travail possible et grandir chaque fois plus en tant que pilote, être moi-même. »

Arrivé en MotoGP en 2020, à la faveur du départ à la retraite de Jorge Lorenzo, Alex Marquez s’est immédiatement trouvé sous le feu des critiques. Ce qui lui a été reproché : entrer en catégorie reine par la grande porte, celle de l’équipe officielle Repsol Honda où il rejoignait son frère Marc, au lieu de commencer dans un team satellite ou moins prestigieux, comme c’est généralement le cas des rookies.

L’Espagnol, double-champion du monde (Moto3 puis Moto2), était accusé d’avoir profité de son nom de famille pour se faire une place, de ne pas mériter son guidon.

Fin 2020, Marc Marquez est arrivé à la conclusion suivante : oui, Alex méritait clairement sa place en MotoGP, mais oui aussi, entrer directement au Repsol Honda Team n’était « pas une étape naturelle ». De quoi justifier son transfert vers le team satellite LCR pour la saison 2021.

Mais depuis, Alex Marquez a fait parler de lui pour d’autres raisons : ses résultats. Après des débuts compliqués, il a trouvé le mode d’emploi de la Honda RC213V mi-septembre, et a commencé à briller avec. Une remontée costaud au Grand Prix d’Émilie-Romagne (qualifié 17e, arrivé 7e), un premier podium sur le mouillé au Mans, en France, (2e), un autre sur le sec chez lui, au Motorland Aragon (2e). De quoi rendre une fois pour toutes légitime sa place dans le peloton MotoGP.

Pourtant, Alex Marquez ne veut pas le voir sous cet oeil. « Mon objectif n’est pas de faire taire les gens, a-t-il commenté à Motorsport après la présentation 2021 de l’équipe LCR Honda Castrol. Je suis une personne qui croit en elle et dans le travail qu’elle fait chez elle et en piste. Ce n’est pas mon objectif que les gens disent : ‘Ah, tu as fais faire tous ceux qui parlaient mal de toi’. J’essaie de faire le meilleur travail possible et grandir chaque fois plus en tant que pilote, être moi-même, Alex Marquez. »

2021 en duels : Alex Marquez contre Pol Espargaro

« C’est très facile quand tu as un frère comme Marc que les gens se centrent plus sur toi ou disent des choses erronées sur toi, c’est comme ça, poursuit-il au sujet de sa situation. Instagram et Twitter sont utilisés pour faire du mal, parce qu’aujourd’hui c’est très facile de parler derrière un écran et dire quelque chose qui n’est pas vraiment correct. »

Cible de critiques sur les réseaux sociaux, Alex Marquez n’a cependant pas pour habitude de s’en couper. Mais il essaie de ne pas y prêter une attention démesurée. « J’ai appris en Moto2, quand je n’étais pas dans le meilleur moment de ma carrière, à ne pas trop regarder les réseaux sociaux. J’essaie de faire mon travail et me concentrer. Je connais les gens qui m’aiment et me disent quand je me trompe, donc je crois en ça et j’essaie d’utiliser les réseaux sociaux pour de bonnes choses, mais je n’essaie pas d’être celui que les gens veulent, ça j’essaie de l’oublier un peu. »

Avec Marquez et Nakagami, LCR vise la victoire

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] Alex Marquez : « Mon objectif n’est pas de faire taire ceux qui parlent mal de moi » […]

[…] Alex Marquez : « Mon objectif n’est pas de faire taire ceux qui parlent mal de moi » […]