Alonso snobe Rossi et Hamilton depuis le Dakar !



Au détour d’une interview donnée avant le départ du Rallye Dakar, Fernando Alonso a fait allusion à l’échange moto-auto de Valentino Rossi et Lewis Hamilton pour justifier que lui n’est pas là pour une « opération de marketing ».

L’ancien pilote de Formule 1, Fernando Alonso, double-champion du monde de la discipline, est en Arabie Saoudite pour le Rallye Dakar. À 38 ans, l’Espagnol s’aligne pour la première fois sur la compétition en 2020. Il pilotera la voiture de l’équipe Toyota Gazoo Racing, avec laquelle il a participé au dernier championnat du monde d’endurance FIA.

À la veille du grand départ, Fernando Alonso s’est prêté au jeu des interviews. À un journaliste qui lui demandait ce qu’il pensait des critiques formulées contre lui, à savoir qu’il est là pour s’amuser et qu’il n’est qu’un « produit de marketing », il a répondu :

« Marketing non, je ne vends rien et je n’en ai pas besoin. M’amuser ? Je m’amuserais plus dans d’autres disciplines où tu sais ce que tu fais et tu es dans ta zone de confort. Ça c’est une chose totalement nouvelle, loin des choses sur lesquelles tu as le contrôle de la situation.

On ne parle pas d’une opération de marketing. Nous ne sommes pas sur un circuit pour un échange moto-auto ou avion-auto, ou quelque chose dans le genre. Nous sommes en compétition, un feu s’éteint et un chrono démarre. Nous roulons contre les meilleurs du monde d’une discipline. »

Un passage qui a évidemment retenu l’attention des fans de MotoGP puisque, par « échange moto-auto », on peut comprend qu’il fait référence à l’échange qui a eu lieu entre Valentino Rossi et Lewis Hamilton. Début décembre, l’Italien a pris le volant de la Mercedes W10 du Britannique, qui s’est lui retrouvé au guidon de la Yamaha M1. L’événement a eu lieu sur le circuit Ricardo Tormo de Valence, en Espagne, et était parrainé par Monster Energy.

« C’est difficile d’imaginer un pilote de circuit qui fasse une première expérience (de rallye-raid) au Dakar, et encore plus de le faire. C’est une folie que de le penser, être ici est quelque chose d’impensable mais nous sommes là », a conclu Fernando Alonso.

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur FacebookTwitter, Instagram.

[Vidéo] Rossi dans la F1 de Lewis Hamilton

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de