Alvaro Bautista : « Si Honda me dit MotoGP, je vais en MotoGP »



Confiné à Talavera de la Reina (Espagne) avec sa femme et sa fille, Alvaro Bautista a fait le point sur son début de saison 2020 avec Marca. Sixième du championnat du monde Superbike, il a hâte de reprendre la compétition pour continuer le développement de la Honda. Synthèse.

Le confinement : « Nous sommes habitués à voyager presque chaque semaine, et quand nous sommes chez nous deux jours ça nous paraît long, donc imaginez maintenant. Mais ici j’ai ma fille et ça se passe bien. Nous faisons ce que nous pouvons pour nous entraîner à la maison, même si nous ne pouvons pas rouler à moto. C’est comme ça, mais c’est beaucoup plus important de rester à la maison pour que passe cette situation. Il y a des choses plus importantes en ce moment. »

Phillip Island (6e/16e/6e) : « Si on compare avec 2019, c’était mal. Mais c’est un projet nouveau, avec une équipe qui s’est faite en quatre jours, et la moto en est encore au début de son évolution. Aux tests de pré-saison nous étions très loin, ainsi qu’en première manche. Mais nous avons progressé chaque jour, même si pas assez pour être avec les premiers. En plus je partais de très loin à cause de la chute en Superpole.

Nous avons réduit l’écart et je crois que c’est positif, parce que c’est le début d’un projet très important dans lequel Honda met toutes se tripes, et c’est sûr qu’on va y arriver. C’est dommage parce que nous venons de commencer et nous sommes à nouveau arrêtés. En plus nous avons beaucoup de travail à faire avec les données récoltées, nous avons beaucoup d’idées mais maintenant il faut attendre. »

De Ducati à Honda : « Quand j’ai décidé de changer, je ne savais rien de la moto. Je n’avais aucune attente, mais j’avais confiance en Honda. Le HRC se donne à 100 % parce que c’est un projet et une moto importantes pour eux en termes d’image. Tout le monde sait que quand Honda s’y met sérieusement, tôt ou tard les choses se passent. L’an dernier je suis arrivé sans connaître la catégorie et j’ai gagné ; là j’ai l’expérience mais la moto est distincte. Je ne m’attendais pas à tout survoler, mais oui, j’espérais avoir un meilleur feeling. Mais je suis sincèrement content des sensations avec lesquelles j’ai terminé à Phillip Island, car j’ai beaucoup progressé. »

L’avenir : « Il n’y a aucune clause. Je suis pilote officiel Honda, et si Honda me dit d’aller en MotoGP, je vais en MotoGP. Mais ça me semble compliqué parce que vu comment a commencé l’année, tout a du retard. La vérité est que je n’y pense pas, je pense seulement à faire une moto de Superbike compétitive et à refaire gagner Honda dans ce championnat. Ensuite on verra ce qu’il se passe. Je ne vois pas plus loin que ce que j’ai aujourd’hui entre les mains. »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

SBK Phillip Island : Lowes premier leader surprise !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de