Andrea Dovizioso : « Nous, les vieux, avons encore notre mot à dire »



Vainqueur des deux dernières éditions du Grand Prix du Qatar, Andrea Dovizioso regrette de devoir faire une croix sur l’épreuve en 2020. « Nous y aurions été rapides. »

Trois fois vice-champion du monde MotoGP, Andrea Dovizioso ne masque pas son objectif : le titre suprême. « Chaque année est une histoire différente et c’est difficile d’anticiper la tournure de la saison 2020. Ce que nous avons de clair, c’est notre objectif : lutter pour le titre, affirmait-il dès janvier 2020. Ducati comme moi travaillons dur pour revenir en piste plus forts. Par rapport à 2019, c’est sûr que les adversaires seront plus compétitifs, mais nous avons aussi progressé et je suis confiant pour la poursuite de cette tendance positive. »

Sur le papier, Andrea Dovizioso n’a pas réalisé une pré-saison 2020 du tonnerre – 15e chrono aux essais de Sepang, 10e à ceux de Losail. Mais au sortir de la trêve hivernale, l’Italien avait prévenu : certes, il rencontre des soucis avec les pneumatiques, mais il n’a pas non plus cherché à claquer du chrono. L’important, c’est le rythme de course, le développement de la moto… et la position à l’arrivée du Grand Prix, seul moment où les points sont distribués.

Pour Dovi, il ne faut pas se fier aux résultats des essais hivernaux. « Les tests ne se sont pas mal passés, répète-t-il au micro de Sky Sports, qui l’a joint en cette période de confinement . Ce n’est pas facile de comprendre exactement où sont les autres parce qu’il y a beaucoup de manières différentes de faire les tests. Il y a ceux qui veulent prouver qui sont devant, d’autres qui ne veulent pas le montrer, donc on ne sait pas qui a poussé à 100 %. »

S’il y a quelqu’un qui a été pénalisé par l’annulation du Grand Prix du Qatar, c’est bien lui. Et pour cause, puisqu’il a toujours brillé sur le circuit de Losail. Un rapide coup d’oeil à ses statistiques suffisent à le comprendre : deux victoires, neuf podiums, et une septième place comme pire résultat dans sa carrière. Ayant gagné en 2018 et 2019, il se voyait bien faire la passe de trois en 2020. « Disons qu’au Qatar nous aurions été rapides. Bien qu’il semble que nos opposants soient très bons, au Qatar nous aurions eu notre mot à dire », regrette-t-il

Âgé de 34 ans, Andrea Dovizioso est le deuxième plus vieux pilote de la grille de départ après Valentino Rossi. La relève arrive, mais le pilote Ducati ne partira pas sans avoir jeté toutes ses forces dans la bataille. « C’est une année très particulière parce que le niveau est toujours plus élevé, avec des motos encore plus compétitives et des jeunes pilotes toujours plus talentueux. Cela commence à devenir dur pour nous, les vieux, mais nous avons encore notre mot à dire. »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Dovi et la retraite : « Tant que je peux gagner le championnat, je veux continuer »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] à devenir dur pour nous, les vieux, mais nous avons encore notre mot à dire », a-t-il récemment rappelé à Sky […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store