Andrea Iannone : « Je crois qu’Aprilia a fait du bon travail pour 2020 »



Les roulages MotoGP de l’année 2019 terminés, Andrea Iannone attend désormais avec impatience 2020, où une toute nouvelle Aprilia RS-GP va lui être fournie.

Les tests de Valence et de Jerez ont permis à tous les constructeurs de mettre en piste les premières versions des prototypes qu’ils utiliseront en 2020. Tous ? Non, pas Aprilia. La firme de Noale est encore à l’oeuvre sur sa future machine, qui ne sera en piste qu’aux prochains essais de Sepang, en février.

Des pièces de la nouvelle RS-GP ont été essayées par Aleix Espargaro, Andrea Iannone et Bradley Smith, dans le but de collecter des informations. « Nous avons trouvé des choses intéressantes sur lesquelles il faudra travailler cet hiver pour être plus forts qu’avant, expliquait le pilote italien au soir du test de Jerez. Je crois qu’Aprilia a fait du bon travail pour 2020. »

À Jerez, Andrea Iannone n’a pu boucler que 53 tours sur l’ensemble des deux journées. La faute à son état fiévreux et aux conditions météorologiques capricieuses. « Nous avons travaillé sur de nombreux aspects, parce que nous n’avons pas un grand point faible. Mais nous voulons progresser dans tous les domaines, en particulier sur les freins et dans les entrées de virage », indique-t-il.

« Faire un pas en avant »

Des progrès qui ne pourront être constatés qu’en 2020. Tout devrait être changé sur la RS-GP. Les pilotes ont pu voir des dessins et discuter avec les membres du staff Aprilia. « Une petite différence partout, mais c’est partout différent », a fait savoir Aleix Espargaro. « Je serai à l’usine d’Aprilia à Noale, cet hiver, pour être en contact avec tout le monde, assure Andrea Iannone. Je veux suivre le développement de la nouvelle moto. »

Le plan prévu par le constructeur transalpin est de fournir une seule RS-GP à chaque pilote à Sepang.

Arrivé dans l’Aprilia Racing Team Gresini en 2019, l’Italien vient de réaliser la pire saison de sa carrière en MotoGP – 16e avec 43 points. À 30 ans, le vainqueur du Grand Prix d’Autriche 2016 veut retrouver ses performances d’antan. « C‘est important pour moi de pouvoir faire un pas en avant l’an prochain. » Lors de la course de Phillip Island, en octobre dernier, il a montré qu’il savait toujours se battre avec les meilleurs.

Test Valence : Pourquoi l’Aprilia de Iannone a pris feu

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de