Andrea Iannone : « Mon innocence a été reconnue, nous ferons certainement appel »



Suspendu 18 mois, Andrea Iannone est déçu, mais également soulagé de savoir que les explications d’une contamination alimentaire ont été reconnues. Il se prépare à porter l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

La Cour internationale discipline de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) a condamné Andrea Iannone à 18 mois de suspension, pour un contrôle positif à une substance interdite en marge du Grand Prix de Malaisie 2019 (détails ici).

Dans le même temps, cette décision s’accompagne d’une acceptation, de la part des juges, des explications fournies par la défense d’Andrea Iannone : l’Italien a été contaminé par voie alimentaire et de manière involontaire. Une reconnaissance qui laisse le camp Aprilia « déconcerté », son PDG, Massimo Rivola, ayant dénoncé une peine qui « n’a aucun sens ». Mais elle permet aussi d’entretenir l’espoir d’une issue positive en cas d’appel devant le TAS.

À l’instar d’Aprilia, Andrea Iannone trouve dans cette situation des motifs de contentement. « Nous ne nous y attendions pas, au regard de la façon dont les choses s’étaient passées, a-t-il d’abord admis au micro de Sky Sport, avant d’ajouter : Regardons le verdict de manière positive, mon innocence a été reconnue, même si au fond nous avons perdu parce que j’ai été suspendu 18 mois. Nous ferons certainement appel devant le TAS. Mais cela aurait pu être bien pire. »

Étonné d’avoir été suspendu malgré la reconnaissance de la contamination alimentaire, Andrea Iannone maintient sa ligne de défense : « Quand nous allons au restaurant, nous n’avons pas le choix entre de la viande contaminée ou non, aucun de nous ne sait avec certitude ce que nous mangeons. Dans cette décision, il y a une incohérence entre la réglementation et ce que nous vivons. »

Ce mercredi prend fin un feuilleton long de trois mois et demi, période au cours de laquelle Andrea Iannone était dans l’incertitude. Mais le combat continue, et le pilote Aprilia est décidé à le mener jusqu’au bout. « Je remercie mon avocat, il m’a traité comme un fils, sans lui la situation serait certainement différente. Cette période a été la plus dure de toute ma vie, très difficile à accepter. J’ai pensé à tout, ce n’était pas facile mais chaque jour j’ai essayé de trouver la force de continuer et de prouver mon innocence. Je n’ai pas encore réussi à le faire à 100 %, mais c’est mon objectif. Je veux remonter sur la moto le plus vite possible. »

Si l’affaire n’est pas portée devant le TAS, ou qu’elle l’est mais que la suspension est maintenue, Andrea Iannone sera sur la touche jusqu’au 16 juin 2021.

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Andrea Iannone suspendu 18 mois

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] fin 2022. Pour Andrea Iannone, tout est conditionné par sa suspension pour dopage. Il a fait appel et est soutenu par son équipe. Si la suspension jusqu’à juin 2021 est confirmée, Aprilia […]