Annulation Qatar, Meregalli : « Ils n’avaient pas le choix »



Le directeur de l’équipe officielle Yamaha, Massimo Meregalli, respecte et comprend les annulations des deux premiers Grands Prix de la saison 2020, dans un contexte « unique et difficile » lié à la propagation du coronavirus.

Massimo Meregalli : « C’est une situation unique et difficile, sous beaucoup d’aspects. Bien sûr, nous sommes tous très déçus de ne pas pouvoir rouler ce week-end, car c’est ce que nous voulions le plus. Nous sommes aussi désolés pour les fans, à qui nous devons demander d’être patients un peu plus longtemps que prévu.

Mais malheureusement, au regard des circonstances, la FIM, l’IRTA et la Dorna n’avaient pas le choix. S’ils avaient maintenu la course MotoGP au Qatar, une grande partie de notre team, et même du paddock, n’aurait pas pu assister à l’événement, ce qui aurait amené de nombreuses sortes de problèmes, concernant la logistique ou l’assistance des pilotes.

La décision d’annuler la catégorie MotoGP n’a certainement pas été prise à la légère, tout comme le report du Grand Prix de Thaïlande n’a pas été facile à décider pour le gouvernement thaïlandais, mais l’inquiétude grandissante concernant la propagation du coronavirus doit être prise très sérieusement. Avoir à manquer les deux premières courses n’est pas souhaitable, mais nous pouvons tous être d’accord que la sécurité et la santé doivent être la priorité. »

La saison 2020 est censée débuter le week-end du 5 avril à Austin, avec le Grand Prix des Amériques. Mais la situation reste imprévisible car elle sera conditionnée par l’évolution de la maladie. Même si les organisateurs du Grand Prix d’Argentine (19 avril) assurent que l’épreuve sera maintenue, tout peut changer d’un jour à l’autre selon les événements liés au coronavirus. Les pilotes MotoGP doivent donc s’armer de patience.

« En tant que team, nous respectons ces décisions et espérons revenir rapidement à l’action », conclut Massimo Meregalli sur ce sujet. L’incertitude plane, comme en attestent les propos de Valentino Rossi dans le même communiqué : « Nous ne savons pas combien de temps nous allons devoir attendre avant de pouvoir commencer à rouler. » « Nous espérons seulement que la situation va revenir à la normale aussi tôt que possible, et que nous pourrons bientôt débuter le championnat du monde », souhaite son coéquipier Maverick Viñales.

Qatar : paddock uniquement accessible aux travailleurs

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de