Après la mort de Viñales, Fabrizio se retire avec « un message fort de protestation »



Le pilote italien Michel Fabrizio, 37 ans, qui dispute le championnat du monde Supersport, a décidé de mettre fin à sa carrière après la mort de Dean Berta Viñales. Il accuse la Fédération internationale de motocyclisme de ne pas avoir pris les mesures adéquates pour éviter ces accidents, et espère que sa réaction va faire bouger les lignes.

Michel Fabrizio (Facebook) : « Je refuse de courir demain, par respect pour la vie humaine. Et je me retire. C’est le moment de dire que ça suffit. Aujourd’hui j’ai connu une journée difficile, la perte d’un pilote âgé de seulement 15 ans. J’ai vu beaucoup de courses dans cette catégorie, et à chaque fois qu’une se terminerait, on soupirait de soulagement parce que ça s’était bien passé. Mais malheureusement, ça ne finit pas toujours bien, et aujourd’hui est arrivé l’imprévisible, ou peut-être ce que l’on savait qui pouvait arriver. »

« Je suis allongé depuis plus de 5 heures sur le lit de mon hôtel à regarder le plafond, repensant aux bons moments que ce sport m’a donné. Mais en six ans, j’ai vu ce monde changer. J’ai vu une indifférence de la part de la Fédération internationale : lâcher 42 enfants dans la Yamaha Cup (heureusement, tout s’est bien passé en 2021) et 42 autres sur le championnat du monde Supersport 300. Trop nombreux, trop de pilotes avec peu, voire très peu d’expérience. Et cela n’arrive pas seulement dans le championnat du monde, mais aussi dans les championnats nationaux où, pour remplir la caisse, on prend tout, jusqu’à la dernière place disponible. »

« Il y a quelques années, quand Marquez est entré en MotoGP, Valentino Rossi a été critique, disant qu’il se plaignait des manœuvres ‘incorrectes’ de Marquez. Il faut lui donner raison. Marc est devenu un point de référence : ces jeunes reprennent ses gestes, dépassant trop la limite, s’appuyant sur leurs adversaires, risquant pour chaque centimètre. »

« Ajoutons que je me retire du monde des courses pour envoyer un message fort de protestation ! Pour que les règles changent pour la préservation des vies humaines. Le problème est en Moto3, en Talent Cup et dans les championnats nationaux. Il faut aussi revoir les pistes, qui doivent prévoir de meilleurs échappatoires ! Regardez l’accident de Valentino qui a failli mourir sur un circuit mal fait (au GP d’Autriche 2020, NDLR). Regardez le Red Bull Ring, où les pilotes tombent et restent immobiles au milieu de la trajectoire ! »

« Tout cela dépend de la FIM, qui ne joue pas en faveur de la protection de la vie, mais qui préfère simplement le business ! Il est temps que la politique de chaque nation intervienne. Le premier qui a envoyé un message fort était Ayrton Senna, qui a dit que certaines pistes étaient dangereuses, et ce n’est qu’après sa mort qu’il y a eu intervention. Il y a aujourd’hui moins de morts en Formule 1, mais dernièrement, il y a une hécatombe en moto ! »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sanchez
26 jours il y a

Toutes les initiatives surtout auprès des organisateurs et des services de sécurité sur les circuits doivent être engagées. Notre responsabilité que ce soit en temps que spectateurs et Team participants à ces événements nous rappelle que nous sommes tous plongés dans le même bains celui de la réalité. Cette réalité ne peut être niée. La sécurité et son organisation doit être étudiée et améliorée c’est possible. Que personne ne me dises que c’est impossible. Merci » Phil

Thierry Scheidt
25 jours il y a

Les causes à effets sont des deux côtés. De là un chrono refusé pour avoir fraulé une ligne verte met le pilote en grand danger en refesant un autre tour encore plus rapide ! Un sport à risque n’est pas calculable dans tous le paramètres. Malheureusement

[…] de motocyclisme de ne pas avoir pris les mesures adéquates pour éviter ces accidents (lire ici). Mais ce n’est pas […]