Aprilia, courses, 2022 : le manager de Dovi parle au Qatar



Andrea Dovizioso en MotoGP en 2022 ? « À 90 % » probable, lâche son manager Simone Battistella, qui voit d’un très bon oeil le test de l’Aprilia prévu dans les prochains jours à Jerez. 

Simone Battistella est au Qatar, mais pas pour suivre Andrea Dovizioso. L’Italien, sans contrat cette année, n’était pas au départ du Grand Prix disputé au Moyen-Orient. Une première. Mais si son nom n’apparaissait pas sur les classements, il a bien circulé dans le paddock. La raison : son test de l’Aprilia RS-GP prévu en avril, qui pourrait déboucher sur d’autres choses.

Aleix Espargaro, de l’Aprilia Racing Team Gresini, est le premier à s’en être réjouit : « J’espère qu’il va beaucoup nous aider. Andrea va nous donner de bonnes indications pour améliorer la RS-GP, c’est un pilote très rapide donc j’ai hâte. J’ai dit beaucoup de fois que j’aimerais l’avoir avec nous, il a décidé de venir un peu tard mais dans tous les cas, en tant que pilote d’essai je pense qu’il va nous aider à progresser. » (cliquez ici pour la version longue)

« Massimo Rivola (PDG d’Aprilia Racing, NDLR) m’a simplement téléphoné pour savoir si Andrea voulait rouler avec l’Aprilia à Jerez et Dovi a répondu : pourquoi pas ?, raconte Simone Battistella à Gpone au sujet de ce futur test. Il veut remonter sur une moto, aussi pour rester en forme. » Rester en forme et jauger le niveau de la moto, qui a fait un nouveau pas en avant à l’entame de cette saison 2021. Car si Andrea Dovizioso n’était pas intéressé il y a quelques mois, les choses ont changé.

Ce que signifie le test Aprilia de Dovizioso

Le manager du triple vice-champion du monde MotoGP voit cette prise de contact d’un bon oeil, et ne nie pas que cela ne pourrait être qu’un début. « Tester donne toujours du retour, positif comme négatif. Je pense que dans ce cas ce ne sera que positif, parce que nous avons déjà vu, au Qatar mais aussi l’an dernier, que la moto a des qualités, elle est bien née. Je ne sais pas à quoi ce test va mener, tout dépendra du projet pour le futur. Comme Andrea l’a dit, le projet fait tout. Il veut revenir en MotoGP mais sous certaines conditions »

Si l’expérience est positive, Aprilia a le droit d’engager le pilote italien sur 6 Grands Prix en 2021. Mais cela n’arrivera que si derrière, il y a un débouché plus important pour 2022. Ces wild-cards seraient ainsi une intensification de sa préparation en vue de la saison prochaine. « Cela peut avoir du sens (de faire des courses) quand on parle d’un projet qu’Andrea rejoigne dans le futur. Un week-end de course pourrait donner des résultats bien plus précis que ceux d’un test. »

Andrea Dovizioso en MotoGP en 2022, quelles probabilités ? « Je dirais qu’elles sont hautes, 90 %. Ou au moins je l’espère, rigole Simone Battistella. Cependant il est encore tôt pour en parler, ce n’est pas une année où tous les contacts vont expirer donc les choses ne bougent pas encore. Il y a encore beaucoup de temps pour évaluer l’intérêt des teams. »

Chez Aprilia, cet intérêt est toutefois indubitable. Pour faire avancer le développement de la moto, mais aussi pour avoir un pilote compétitif. Seul Aleix Espargaro est pour l’heure capable d’obtenir des bons résultats, alors que son coéquipier Lorenzo Savadori, rookie et physiquement diminué, ne décolle pas des dernières positions.

Dovizioso pilote Aprilia ? « Ne jamais dire jamais »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] d’Andrea Dovizioso, Simone Battistella, ne nie pas cette possibilité, mais en y mettant une condition : que cela fasse sens par rapport aux projets de son pilote. L’intention ne serait pas de […]

1 mois il y a

gay pride event dating

Aprilia, courses, 2022 : le manager de Dovi parle au Qatar – GP Inside