Aprilia : Iannone demande un peu de temps



Avec 2 points marqués en 2 Grands Prix, Andrea Iannone n’a pas encore pris ses marques sur l’Aprilia RS-GP. Et devra essayer de rentrer dans le top-15 ce week-end, lors du Grand Prix des Amériques.

Soucis physiques cet hiver, manque de roulage sur la RS-GP, moto moins compétitive qu’une Yamaha ou une Honda, temps d’adaptation après avoir fait Ducati – Suzuki – Aprilia : plusieurs raisons peuvent expliquer les difficultés rencontrées par Andrea Iannone en ce début de saison 2019.

Le fait est que sur la ligne d’arrivée, le pilote italien n’est pas aux positions de son potentiel : 14e au Qatar, 17e en Argentine. « Les résultats en Argentine ne reflètent pas notre vraie position. Nous le savons et nous avons besoin de progresser », reconnaît-il.

Nouvelle étape de cette progression prévue ce week-end, à Austin. Pour sa première fois aux États-Unis sur l’Aprilia, Iannone ne veut pas faire de prédictions. « Nous savions, dès le départ de cette aventure, que nous aurions besoin de temps. Mais nos objectifs sont clairs, et nous nous y consacrons pleinement », assure-t-il.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] Aprilia : Iannone demande un peu de temps […]

[…] patience. « Nous savions que ce serait difficile et nous avons besoin de temps », répète-t-il (lire ici). De temps pour faire évoluer la moto et pour s’adapter à son […]