Aprilia veut « être récompensé pour ses efforts »



L’Aprilia Racing Team Gresini a mis le paquet, et mise beaucoup sur la saison 2019. « Nous avons toutes les cartes en main [pour réussir] », assure-t-on dans les rangs de l’équipe italienne.

Ducati, Honda, KTM, Suzuki, Yamaha… En 2018, tous les constructeurs du championnat MotoGP ont obtenu au moins un podium. Tous, sauf un : Aprilia. Depuis son arrivée en catégorie reine, la marque italienne cherche sa voie. Essaie des choses. Avance. Mais pas au même rythme que ses concurrentes. Résultat : il y a encore une marche à escalader.

Cette marche sera-t-elle franchie en 2019 ? Il le faut, car il en va de la survie du projet Aprilia en MotoGP. En tout cas, les moyens ont été mis : le duo Aleix Espargaro-Andrea Iannone est potentiellement compétitif ; Bradley Smith a été recruté comme essayeur ; des modifications ont été apportées à la RS-GP ; du staff est venu en renfort, à l’image de l’arrivée du nouveau PDG Massimo Rivola.

Qu’en pense-t-il, d’ailleurs, Massimo Rivola, de cette nouvelle année ? « C’est toujours risqué de parler d’attentes, mais Aprilia Racing mérite d’être récompensé pour ses efforts, affirme-t-il. À mon arrivée, j’ai découvert un groupe qui ne manquait pas de passion, de compétences et de loyauté envers nos couleurs. Nous pouvons compter sur deux pilotes talentueux, bien que très différents. »

Même tonalité chez Fausto Gresini, enthousiaste devant cette « cette réorganisation et ce renforcement des effectifs [qui] ont jusque-là apporté d’encourageants résultats. Nous avons encore du chemin devant nous, mais nous avons toutes les cartes en main et nous partageons cette même envie de réussir », insiste le team-manager italien.

L’aide de Bradley Smith devrait en effet être précieuse, tout comme l’apport d’un pilote du calibre d’Andrea Iannone. Lors des essais hivernaux de Sepang, Aleix Espargaro s’est hissé au 7e rang. À confirmer. « C’est un projet qui commence à porter ses fruits, avec des améliorations dans tout un tas de domaines, assure le directeur technique, Romano Albesiano.

Qui détaille : Il s’agissait souvent de gagner en poids. Nous avons également fait des changements sur l’architecture du châssis et sur la gestion de l’électronique, sachant que d’autres avancées seront faites durant la saison. La réorganisation du département course et le renforcement de l’équipe test sont deux éléments importants dans notre préparation. Nous collecterons ainsi plus de données. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de