Aragon 2 : La panne qui brise les espoirs d’Espargaro



Les semaines de travail d’Aleix Espargaro allaient être récompensées par un top-10 au Grand Prix de Teruel. Mais son Aprilia en a décidé autrement à 3 tours de l’arrivée.

Les galères d’Aleix Espargaro continuent. Les progrès réalisés par Aprilia sur la RS-GP, entre fin 2019 et début 2020, avaient levé de grands espoirs chez le Catalan à l’approche de la saison. Espoirs ensuite douchés par des problèmes de fiabilité et de moteur, dont on a dû baisser le rendement. La situation interne, avec un seul pilote de pointe et du flou autour de l’avenir d’Andrea Iannone, suspendu pour dopage depuis décembre dernier, n’aide pas.

Habituellement excellent au Motorland Aragon (il y a toujours terminé dans le top-7 depuis 2014, et toujours dans les points dans toutes les catégories), Aleix Espargaro comptait sur son habileté en ces lieux pour redresser un peu la barre. L’épreuve d’Aragon 1 avait mal terminé (13e), mais la seconde, disputée une semaine plus tard, était plus prometteuse.

Qualifé 13e, le pilote Aprilia a livré une course de combat et s’est frayé un chemin jusqu’à la 9e place. Cela constituait déjà son meilleur résultat de l’année, mais il avait Fabio Quartararo (8e) et Maverick Viñales (7e) dans le collimateur à 3 tours de l’arrivée. Un problème technique a mis fin à ses chances. 

Encore un problème technique, pourrait-on dire, car ce n’est pas la première fois que le Catalan doit se ranger au bord de la piste à cause de son Aprilia. On se souvient qu’il avait perdu deux tops-10 sur une panne l’an dernier, aux Grands Prix de Grande-Bretagne puis de Thaïlande.

« Je dois être satisfait de l’ensemble de ma performance ce week-end, essayait-il de positiver à l’arrivée. Nous avons grandement amélioré les réglages par rapport à la semaine d’avant. J’étais extrêmement rapide en qualification et j’ai tout donné en course. J’ai fait de beaux dépassements, avec un rythme pour le top-5, et à quelques tours de la fin j’ai facilement rejoint Quartararo et Viñales. Le moteur s’est arrêté alors que j’allais attaquer Fabio et je ne pouvais rien faire. C’est dur à digérer, mais je suis satisfait du travail fait en Aragon. »

Ce nouveau résultat blanc fait reculer Aleix Espargaro d’une place au championnat. Il est actuellement 18e, le pire classement de sa carrière. Revanche attendue à Valence, les 8 et 15 novembre, sur une piste où il a aussi l’habitude de briguer le top-10.

Résultats de la course ici. Championnat MotoGP après Aragon 2 : 1. Mir 137 pts, 2. Quartararo 123 (-14), 3. Viñales 118 (-19), 4. Morbidelli 112 (-25), 5. Dovizioso 109 (-28), 6. Rins 105 (-32), 7. Nakagami 92 (-45), 8. Espargaro 90 (-47), 9. Miller 82 (-55), 10. Oliveira 79 (-58)… Classement complet ici

Misano 2 : « Le moteur le plus lent… » (A. Espargaro)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] bleu en Q2. Qu’à cela ne tienne, les espoirs de top-10 étaient là, deux semaines après un malheureux abandon sur panne en Aragon, alors qu’il visait la 7e […]

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store